Vous êtes ici

Nendo : invisible outlines - Expo au Grand Hornu

21 Mai 2017 - 01 Octobre 2017
Designer de l'année à Maison et Objet 2015 - cliquer pour agrandir
Designer de l'année à Maison et Objet 2015 (c) Akihiro Yoshida

Après sa première exposition en 2003, le phénomène nendo s'est développé à une allure époustouflante. Sous la conduite d'Oki Sato, le collectif japonais n'a cessé d'impressionner par la cohérence et la force de son vocabulaire, un dessin pétri d'épure japonaise avec un twist non dénué d'humour. Qu'il s'agisse de créer du mobilier, des objets, accessoires, articles de bouche ou aménagements architecturaux, nendo répond aux programmes les plus divers avec la même rigueur naturelle, chargée d'un énorme potentiel poétique.
 
Aujourd'hui âgé de 39 ans, Oki Sato a accepté avec enthousiasme l'invitation du CID et s'empare, durant quatre mois, de l'ensemble de ses espaces intérieurs et extérieurs : écuries, magasin aux foins, atrium, aile nord, cour carrée, cour ovale… Son exposition est une création exclusive, imaginée en étroite complicité avec les lieux. Une première européenne de cette envergure.
 

L'exposition

Nous avons tendance à percevoir l'existence et le positionnement des objets en suivant inconsciemment leurs "contours", et en faisant la distinction entre "l'intérieur et l'extérieur" de ces contours. Cela signifie que les objets à contours indistincts ne peuvent pas toujours être identifiés comme des objets, et, à l'inverse, si les contours sont clairement définis, nous projetons une information qui n'est pas manifeste de façon inconsciente. 
 
L'exposition prend en compte ce principe fondamental, et intègre cette idée à sa thématique : l'existence de l'objet est troublée par les diverses manipulations de ses contours, aidant les observateurs à reconnaître l'existence d'un objet, en rétablissant les contours non visibles dans leur esprit.
 
Au total, près de 200 objets ont été réunis pour cette exposition majeure, dont :

  • la border table qui présente un contour fragmenté des salles
  • la trace collection, qui capture des "traces" des mouvements
  • un-printed material, une création qui retrace diverses formes et expressions du papier à travers les contours
  • objectextile, un projet collaboratif avec Jil Sander, dans lequel les contours d'objets 3D sont retirés et transformés en textile
  • jellyfish vase, une nouvelle pièce qui tente de rétablir la relation entre le vase et l'eau avec des limites de couleurs

 
L'exposition s'articule autour de 12 catégories :

  • Soustraction : La forme et la fonction rendues apparentes par la soustraction d'une partie du contour - un plus pour un moins
  • Connexion : Tissé. Empilé. Mêlé. L'instant où deux contours fusionnent, une nouvelle expression prend forme
  • Toucher : Les points de contact entre deux contours sont réduits au strict minimum, et le flux du temps est figé dans ses traces
  • Saillie : Un saut hors des limites d'une structure révèle la fascination qui se cache en son intérieur
  • Limites : Le fait de repenser les limites d'un espace nous permet de créer de nouvelles limites en son sein et nous amène à trouver un espace qui est le nôtre
  • Flexibilité & mouvement : Le mouvement confère une nouvelle fonction aux contours, et quand les contours mouvants peuvent être vus, de nouvelles découvertes peuvent être faites
  • Flou : Des contours intentionnellement vagues ne font que souligner davantage la véritable nature des choses
  • Twist : Des contours déformés. Des contours déformés reliés. La limite entre la deuxième et la troisième dimension commence à s'estomper
  • Superposition : Les contours superposés deviennent indistincts, tandis que d'autres superpositions produisent une impression de profondeur et, finalement, l'inattendu
  • Enveloppe : Les lignes dessinées dans l'air autour d'un objet invisible créent une chose apparemment dénuée de substance - telle une coquille vide
  • Métamorphose : Une connexion sensorielle et émotionnelle aux autres se crée à travers la transformation du contour d'un objet en celui d'un autre objet
  • Contour : Une silhouette séparée de son ombre fait apparaître la valeur d'une chose sous une lumière différente

 

Oki Sato

Fondateur et directeur artistique de nendo. 
Né en 1977 à Toronto, Canada. Diplômé en architecture de l'Université de Waseda, à Tokyo en 2002. Il fonde le studio nendo la même année.
Il figure parmi les "100 Japonais les plus respectés" décrétés par le Newsweek magazine et a gagné plusieurs reconnaissances de "Designer of the Year" dont celles, prestigieuses, des magazines Wallpaper* et Elle Decor. Ses activités multiples ne se limitent pas à un seul secteur du design mais embrassent une grande diversité de domaines allant du design graphique au design de produit en passant par le mobilier, les intérieurs, la mode, le packaging, les installations, l'aménagement d'intérieurs le menant aux frontières de l'architecture. Les oeuvres de nendo se retrouvent dans les collections publiques du Moma à New York, du Musée des Arts décoratifs et du Centre Pompidou.
 
Exposition soutenue par WBI.

Adresse

Rue Sainte-Louise 82
CID - Grand Hornu
7301 Hornu
Belgique
Carte

Dernière mise à jour

19/05/2017

Service

Pays

Belgique

Continent

Europe

Tags

Exposition