Vous êtes ici

Belgium is Design présente le meilleur du "Home Sweet Home" à Paris

 - cliquer pour agrandir
"Re.generation", c’est le thème de la 25e édition du salon Maison & Objet qui s'est tenu à Paris. Dédié aux nouvelles modes et à l'art-de-vivre, le salon constitue un terrain de jeu idéal pour les entreprises et designers belges.

Maison & Objet est "le" salon pour les professionnels de "l’art de vivre" chez soi : Décoration, design, meubles, accessoires, textile, fragrances, arts de la table…
Ce salon "lifestyle", au croisement du business et de la créativité, dévoile depuis 25 ans des solutions imaginées par des designers du monde entier à une clientèle diversifiée et multisectorielle en quête de singularité.
 
Si des entreprises et des designers wallons, bruxellois et flamands ont fait le déplacement à cet événement, c'est bien entendu pour présenter leurs toutes dernières créations aux professionnels du secteur (architectes, acheteurs, journalistes, distributeurs). "Nous sommes, ici, au meilleur endroit pour rencontrer des architectes d’intérieur et des distributeurs de renommée internationale", précise Yves Dejardin de ArtMaker, et dont c’est la première participation. Et de préciser que "pour faire un bon salon, il suffit parfois de rencontrer LE bon revendeur qui se chargera de promouvoir et vendre nos créations sur des marchés ou dans des pays auxquels nous n’aurions même pas pensé".
 
Tous les participants l’annoncent de concert, être sur place, c’est le meilleur endroit pour échanger avec un public aux attentes de plus en plus exigeantes. Le salon permet également de saisir les enjeux de l’évolution de nos modes de vie à la maison. De là, ils en tirent leur inspiration comme les nouvelles matières en vogue, les couleurs de la maison à venir, les nouveautés high tech mais aussi les styles "stars" des prochains mois, sans compter rencontrer les designers de demain avec lesquels ils seront appelés à collaborer.
 

Collaboration 100% belge

Wallonie-Bruxelles Design Mode (WBDM) et Flanders DC s’associent pour présenter une sélection de talents belges à l’occasion de Maison & Objet. Ils tiennent un stand collectif Belgium is Design plateforme de promotion des talents belges à l’international. BDMA, Laure Kasiers ou encore Pascale Risbourg,… 9 marques (dont 3 bruxelloises et 2 wallonnes) ont été choisies pour leur légitimité sur un marché concurrentiel, le caractère singulier et sensible de leurs créations et la variété de produits et pièces d’exception proposés : mobilier, objets, luminaire, textile et papier peint. Pour ArtMaker et Amgs, c’est une première.
 
L’ensemble des marques présentes veillent à un ancrage local avec une production "Made in Belgium", ou à tout le moins artisanal et responsable. Elles défendent une démarche durable, qu’il s’agisse d’une approche environnementale dans le choix des matériaux ou de la valorisation d’un travail artisanal.
 

Eco et éthique, ceci n’est pas (qu’) un meuble

Si la dernière édition de Maison & Objet s’était intéressée aux espaces de travail qui se réinventaient sous l'impulsion des changements sociétaux, celle qui débute aujourd’hui portera sur notre nouvelle manière de consommer et plus précisément ce désir de mieux consommer, de transformer les rapports humains aux objets et à leur utilisation.
 
La génération ciblée ici, communément appelée les "millenials" c’est-à-dire une "génération augmentée", multi-connectée, mais soucieuse de l’environnement, attirée par un retour au "vrai", aux matériaux naturels, neutres, purs, voire vegans dans la maison. Que l’on parle de meuble, de luminaire, de tapis ou même de papier peint, tout l’écosystème "intérieur" est concerné. Si l’éthique constituait, il y a peu, une valeur d'avenir, elle est devenue aujourd’hui incontournable !
 

Le créateur artistique, un véritable "Homo Economicus"

En soutenant l’action de WBDM, WBI et l'AWEx tiennent à souligner le lien économique existant entre la création artistique, la technique et l’humain. Le designer crée, rend tangibles et concrets les produits et services qu’il développe. Par son action, il contribue à créer de la valeur économique pour les entreprises, pour améliorer la qualité de vie des travailleurs et valoriser les territoires. Un exemple parlant ? Depuis des décennies, certains pays, comme la France, le Japon où les pays scandinaves, pour prendre les plus connus, ont adopté une stratégie s’appuyant sur les atouts du design pour développer leur région ou leur pays. La reconnaissance internationale n’est plus à prouver…
 
Vous l’avez compris, bien au-delà des considérations artistiques et esthétiques qui trustent l’intérêt de tels événements comme Maison & Objet, les échanges intellectuels et financiers effectués constituent de véritables transactions au sens économique du terme dont les retombées sont loin d’être négligeables. Ici, à Paris, les liens tissés entre les designers provenant de tous secteurs, des régions flamande, bruxelloise, wallonne leur public sont, eux, inaltérables.
 
Pour en savoir plus : www.wbdm.be

Dernière mise à jour

29/01/2020