Vous êtes ici

Coumba Diop, bénéficiaire du programme Jigeen Ni Tamit, nous parle de son expérience au Sénégal

 - cliquer pour agrandir
(c) Apefe
Jigeen Ñi Tamit, programme d’entrepreneuriat féminin au Sénégal, compte à présent 46 entreprises bénéficiaires. Parmi celles-ci, le GIE Kawral actif à Mbour, dirigé par Coumba Diop.

Bonjour Coumba. Peux-tu te présenter en quelques mots ?
Bonjour, je m’appelle Coumba Diop, Madame Gate, et je suis la présidente du GIE Kawral. Je suis mariée et j’ai 6 enfants.
 
Comment as-tu démarré ton entreprise ?
L’idée m’est venue lorsque je voyais des fruits pourrir tous les jours pendant leur saison. J’ai pensé à commencer à les transformer, sans formation, sans expérience, pour apporter une solution à ce problème. Depuis 2003, je conservais les fruits à ma façon, parfois je me documentais pour savoir comment faire. La transformation agroalimentaire est devenue une passion. J’ai ensuite bénéficié de quelques formations et c’est en 2007 que j’ai créé mon entreprise familiale. Kawral veut dire rencontre/union en pulaar.
 
Qu’est-ce que ton entreprise apporte à la communauté ?
Je vis dans un milieu où les filles travaillent dans les maisons comme domestiques et j’aimerais y mettre un terme. Je forme des filles pour qu’elles puissent se lancer à leur tour. J’ai déjà aidé plusieurs filles qui se prostituaient. La transformation fait avancer un pays. Il y a toujours des fruits et des légumes, dès que l’un termine un autre commence, il y a toujours du travail.
 
Que produisez-vous ?
Nous produisons des confitures, des sirops, jus, fruits séchés, céréales locales, et j’ai tout récemment ajouté les conserves de légumes. J’ai également commencé à faire des épices, pour éviter les cubes de bouillon que tout le monde utilise.
 
Comment voyez-vous le futur de votre entreprise ?
Mon souhait est d’avoir une grande entreprise durable et efficace. Grâce au programme Jigeen Ñi Tamit, on commence à avoir des visions claires sur ce que l’on doit faire, particulièrement en ce qui concerne la comptabilité. L’entreprise est devenue plus professionnelle. Dans 5 ans ce sera une entreprise bien assise, les enfants sont là et engagés.
 
Quelles sont vos aspirations ?
Voir mon entreprise se développer et voir les jeunes engagés et qui peuvent trouver du travail grâce à l’entreprise, connue au niveau national et international. Nous voulons également limiter la consommation de produits importés grâce à ce que nous produisons. Les Sénégalais utilisent beaucoup de cubes de bouillons pour la cuisine, mais on ne sait pas ce qu’il y a dedans. Ce que nous produisons nous le connaissons. Les produits locaux fonctionnent bien et on ne veut plus utiliser ce qu’on n’a pas fabriqué ou transformé. On veut consommer local et naturel !
 
Le programme Jigeen Ni Tamit est un programme mis en œuvre par l’APEFE en partenariat avec le Ministère de la Femme, la Famille, du Genre et de la Protection des Enfants au Sénégal et financé par la Coopération Belge au Développement (DGD).