Vous êtes ici

Deux documentaires belges récompensés à Genève

Atalad - cliquer pour agrandir
Atalad
Ce samedi 4 mai a eu lieu la cérémonie de clotûre du Festival International du Film Oriental de Genève.

Lors de cette 14ème édition, deux films belges francophones ont été récompensés : Au temps où les Arabes dansaient a reçu le FIFOG d’Or et Rester vivants le FIFOG d’Argent. Déjà primé à de nombreuses reprises, Au temps où les Arabes dansaient, réalisé par Jawad Rhalib, s’est vu décerner le FIFOG d’Or.

L’intégriste n’aime pas la vie. Pour lui, il s’agit d’une tentation, un éloignement de Dieu et une perte de temps avant le paradis céleste et ses fleuves de lait au goût inaltérable, ses rivières de vin, ses délices et ses vierges. La vie est le produit d’une désobéissance et cette désobéissance est l’œuvre de l’ARTISTE. L’islamiste en veut à l’artiste qui donne vie à la matière et éloigne les bonnes âmes du paradis par des idées malsaines, un dessin diabolique, un chant envoûtant, une danse maléfique…L’artiste est donc le diable et pour pouvoir le tuer, l’intégriste le déclare ennemi d’Allah. Jadis insouciant, le monde arabo-musulman est devenu l’épicentre d’un intégrisme obtus et souvent violent. La pression des intégristes rend inaudible celle des modérés. La voix de la raison peine à se faire entendre. Face à ce constat désolant qui menace nos libertés les plus basiques, Jawad Rhalib interroge le fascisme islamiste et donne la parole à la voix de la raison pour briser le désormais : « Sois artiste et tais toi! ».

Documentaire produit par R&R Productions, le film a été réalisé en coproduction avec Zonderling, RTBF Télévision belge, CANVAS, Wallonie Image production, Free Son Production.

Avec l’aide du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles, du Vlaams Audiovisueel Fonds (VAF). Avec le soutien de La Coopération belge au développement – DGD, OIF - de l'Organisation Internationale de la Francophonie, du Cirtef, de la Fondation Hassan II, de l’AJP, du Fonds pour le journalisme, du Tax Shelter du Gouvernement fédéral belge. Avec la collaboration de La RTS Radio Télévision Suisse, TV5 Monde et GAD Distribution.

Autre documentaire récompensé lors de cette 14ème édition du Festival de Genève, Rester vivants réalisé par Pauline Beugnies et produit par Rayuela Productions, reçoit le FIFOG d’Argent.

Rester Vivants raconte l’histoire de quatre jeunes à l'aube du cinquième anniversaire de la révolution égyptienne, en janvier 2016, dans l’Égypte du Maréchal Sissi : Eman, Soleyfa, Ammar et Kirilos. Une sœur musulmane rebelle forcée à l’exil, une activiste qui découvre la maternité et se sent muselée, un artiste laïque totalement dévoué à la cause révolutionnaire et un chrétien copte qui interroge les opinions qu’on lui dictait depuis toujours.Tous les quatre se penchent sur leur propre histoire, leur propre image, et partagent leurs sentiments sur la situation actuelle. En cinq ans, ils ont évolué, traversé des crises, et dû faire face à des choix décisifs, pas forcément en ligne avec leurs idéaux de départ.

Placée sous le signe de « l’éloge de la différence », l’édition 2019 du Festival International du Film Oriental de Genève (FIFOG) a cherché à mettre en évidence ce nouveau cinéma qui résulte de la reconnaissance de l’Autre nié pendant très longtemps, avec la volonté de ne montrer que des films qui plaident pour le droit à la différence et la promotion de la diversité.