Actualités

Education environnementale au Burkina Faso : l’APEFE appuie la formation des journalistes

La Coordination Nationale de l’Initiative de la Grande Muraille Verte pour le Sahara et le Sahel (CN-IGMVSS) renforce davantage ses relations avec les médias, dans le but d’atteindre ses objectifs en matière d’éducation environnementale.

C’est ainsi que deux grandes activités ont été mises en œuvre au cours du 1er semestre 2020 : il s’agit de deux sessions de formation, dont la première tenue du 04 au 06 mars, a permis de renforcer les capacités de 29 journalistes et communicateurs de Ouagadougou et de la zone d’intervention du Programme de Renforcement des Capacités (PRC) pour l’IGMVSS, sur les thématiques en rapport avec la gestion durable des terres (GDT) ; la seconde formation a concerné les quatre radios partenaires de la zone d’intervention du programme, pour des formations in situ au sein même de ces organes.

Le renforcement des capacités des 29 journalistes visait à leur permettre de mieux maitriser les thématiques liées à la gestion durable des terres, pour accroitre la qualité des productions de presse. Les participants étaient issus des organes de presse écrite et en ligne, des télévisions et radios de Ouagadougou, mais aussi des 4 régions de la zone d’intervention du PRC-IGMVSS à savoir le Sahel, le Centre-Nord, le Plateau central et l’Est. Ils ont bénéficié de communications sur la désertification, le changement climatique, mais aussi et surtout sur les différentes techniques de récupération des terres employées par les producteurs sur le terrain. La CN-IGMVSS a saisi l’occasion de cette formation qui réunissait des journalistes d’horizons divers, pour procéder au lancement d’un concours, dont les lauréats seront dotés du Prix Grande Muraille Verte en journalisme, pour la promotion de la gestion durable de terres au Burkina Faso. Au regard de l’intérêt que la Grande Muraille Verte et ses partenaires accordent au travail des médias dans la promotion de la GDT, les journalistes ont souhaité l’institution de rencontres régulières entre eux et l’IGMVSS, pour renforcer davantage les relations presse afin de mieux valoriser les actions menées sur le terrain.

Pour ce qui est des formations in situ des journalistes des radios partenaires, elles se sont déroulées en plusieurs sessions au sein des différentes radios : la radio "La Voix du Soum" de Djibo dans la région du Sahel ; la "Radio Voix des Lacs" de Kongoussi dans la région du Centre-Nord ; la radio "Tin Tua" dans la région de l’Est et enfin la radio "Kakoadb Yam Vénégré" dans la région du Plateau central. Chaque session a consisté en un suivi en présentiel du processus de production des contenus dans un organe. Mais les participants ont aussi eu droit à des rappels sur les genres journalistiques, notamment la magazine, l’interview, la table ronde et le reportage, mais aussi des notions sur le montage audio numérique. Au cours des formations, les travaux pratiques ont abouti à la réalisation d’une quinzaine d’émissions, qui seront toutes diffusées dans le cadre du partenariat de ces médias avec la Grande Muraille Verte. Ces productions portent sur diverses thématiques telles que le reboisement ; les techniques de récupérations des terres dégradées ; les bio-pesticides, le changement climatique ; les semences améliorées ; les bonnes pratiques de gestion durable des terres ; la contribution des citoyens dans la lutte contre la déforestation… Pour une meilleure accessibilité des populations aux messages véhiculées, elles ont toutes étés réalisées dans les langues locales des zones de diffusion à savoir le mooré, le fulfuldé et le gulmantchéma.

Le programme de Renforcement des Capacités pour l’IGMVSS est financé par la Coopération Belge et WBI au travers de l’APEFE et le gouvernement du Burkina Faso. WBI finance plus spécifiquement le volet communication.

Dernière mise à jour
16.06.2020 - 11:47
Retour