Vous êtes ici

"Les Louanges" remporte le Prix Rapsat-Lelièvre 2019

"Les Louanges" remporte le Prix Rapsat-Lelièvre 2019 - cliquer pour agrandir
copyright J. Van Belle - WBI
"Les Louanges" reçoit le prix Rapsat-Lelièvre 2019 pour l’originalité de son album "La nuit est une panthère". Remise du prix le 21 juillet au Pavillon de la Bobeline, à l'occasion des Francofolies de Spa.

Coup de cœur des spécialistes de Wallonie-Bruxelles du secteur de la musique ayant participé au jury, l’auteur-compositeur-interprète Vincent Roberge, alias Les Louanges, se démarque en sortant des sentiers battus et en apportant un vent de fraîcheur dans le paysage musical québécois. Sa musicalité différente, teintée de funk, de jazz et de hip-hop, ainsi que son univers unique ont charmé le jury international. Ce dernier a souligné la qualité et la singularité des textes et de l’album, qui a d’ailleurs été très bien reçu au Québec. Les membres du jury ont aussi noté le potentiel de rayonnement de son album en Belgique francophone.
 
Les Louanges se verra remettre une bourse de 3500 € de la part de Wallonie-Bruxelles International. De plus, sa maison de production Bonsound bénéficiera d’un soutien financier de 10 000 $ du ministère de la Culture et des Communications du Québec pour soutenir le rayonnement de l’artiste et la mise en marché de son disque en Fédération Wallonie-Bruxelles (WBI) ainsi que le soutien de missions de promotion de l’artiste en Wallonie-Bruxelles. 
 
Originaire de Lévis, établi à Montréal, Vincent Roberge, alias Les Louanges, a sorti un premier EP, Le Mercure, en 2016. Son slacker rock jazzé et son timbre de voix singulier l’ont tout de suite mis dans la lumière: récompensé du Prix de la chanson SOCAN (pour « Encéphaline » ), finaliste aux Francouvertes (2017) et au Festival International de la Chanson de Granby (2015). 
 
Sur son premier album, "La nuit est une panthère", le jeune artiste-producteur entame un virage vers des sonorités s’apparentant davantage à un chillwave teinté de R&B et de hip-hop. Tantôt terre-à-terre, tantôt surréalistes et poétiques, les 14 pièces témoignent de l’étendue du talent de Vincent, qui fait partie de la nouvelle génération d’artistes du Québec qui n’hésite pas à déconstruire les genres. Inspiré par les grands de la musique contemporaine tout comme par la nouvelle génération d’artistes aux idées avant-gardistes, il cite Frank Ocean, Hiatus Kaiyote, BadBadNotGood et Robert Glasper dans ses influences principales.
 
Ce premier album a reçu un accueil critique dithyrambique qui augure d’une carrière internationale.
 
Le Prix Rapsat-Lelièvre offre en tout cas aux Louanges une place dans la programmation 2019 des Francofolies de Spa !
 
Le prix sera remis à Vinvent Roberge ce dimanche 21 juillet à 13h00 au Pavillon de la Bobeline à Spa dans le cadre de la conférence de presse de clôture des Francofolies par la Ministre de la Culture Mme Alda Greoli.
 
Créé en 1984, le prix Rapsat-Lelièvre est le fruit d’une entente de coopération entre le gouvernement du Québec et celui de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Il vise à encourager le rayonnement de la langue française, à stimuler la production et la diffusion de disques de chansons francophones et à favoriser les échanges entre le Québec et la Belgique francophone. Il est administré et financé conjointement par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie, le ministère de la Culture et des Communications et la Fédération Wallonie-Bruxelles. Il est remis chaque année, en alternance à un artiste du Québec et à un artiste de Wallonie-Bruxelles, afin de souligner l’excellence d’un album de chansons francophones. Parmi les derniers lauréats, notons les artistes de Wallonie-Bruxelles, Témé Tan (2018) et Dalton Télégramme (2016); et celles du Québec, les auteures-compositrices-interprètes Klô Pelgag (2017) et Salomé Leclerc (2015).