Vous êtes ici

Min Ajliki, un nouveau dispositif d'accompagnement à l'auto-emploi au Maroc

L'AFEM - cliquer pour agrandir
L'AFEM
En octobre 2013, à Marrakech, 2 formateurs ont animés un atelier destiné aux personnes ressources du projet "Min Ajliki" le nouveau programme soutenu par l'APEFE au Maroc.

Un système autonome de suivi et de capitalisation

Jean-François de Maere et Jean-François Legrand, coachs-formateurs pour la société EDUCA, ont animé un atelier destiné aux personnes ressources du projet "Min Ajliki", le nouveau programme soutenu par l'APEFE au Maroc. Démarré en 2013, Min Ajliki soutient l’amélioration de l’entreprenariat féminin marocain. Cette formation de 3 jours s'adresse aux développeurs et chefs de services de l'ANAPEC, une des 4 structures nationales liées à l'emploi partenaire du projet. Elle devrait permettre aux participants de consolider leurs acquis et de maîtriser la logique de fonctionnement de la plateforme "Top Entrepreneur", un prologiciel spécifique, adapté au nouveau dispositif marocain d’accompagnement à l’auto-emploi. 

Développée par la société EDUCA, la Plateforme "Top Entrepreneur" propose des contenus et des outils électroniques destinés tant aux professionnels de l'accompagnement qu'aux entrepreneurs. Ce système autonome d'évaluation et de capitalisation de l’information permet le suivi en temps réel des personnes enregistrées et de leurs activités.

Grâce à cet outil, l'ANAPEC disposera bientôt de données statistiques fiables relatives à l'évolution de l'entreprenariat féminin. Côté entrepreneurs, la plateforme donne également accès à des outils spécifiques d'orientation, de diagnostique et d'évaluation, essentiels au développement d'un projet d'entreprise.

La formation des personnes ressources déléguées par les institutions partenaires est une des premières étapes du projet "Min Ajliki". Après avoir présenté le concept de la plateforme, les 2 formateurs aborderont les manipulations pratiques et les fonctionnalités essentielles du prologiciel. Par la suite, des échanges sur le métier de l'ANAPEC, permettront aux experts d'adapter l'outil en fonction des besoins, des difficultés et des réalités des opérateurs de terrain.

 
Min Ajliki / Pour toi : Promouvoir les droits humains en luttant contre le chômage

Par le renforcement des capacités de 4 structures nationales liées au développement de l’entreprenariat féminin, la stratégie d'intervention de Min Ajliki veut soutenir les efforts déployés pour l’amélioration de la condition des femmes au Maroc. A travers la formation, l'accompagnement et la sensibilisation, Min Ajliki alimente le changement social au sein des institutions partenaires et auprès des femmes désireuses de créer ou consolider leur entreprise.

En effet, le droit des femmes marocaines passe aussi par leur autonomie financière. La lutte contre le chômage permet d'aborder les dynamiques spécifiques à l'intégration du genre en valorisant de la contribution économique des femmes et leur potentiel d'intégration, grâce développement de l'entreprenariat féminin. Principale forme d’insertion sociale, avoir un emploi est aussi un des plus sûrs facteurs d'amélioration des conditions de vie, des femmes, de leurs proches et de leurs familles.

En appuyant la modernisation et l'extension du réseau d'agence de l'ANAPEC et la mise ne place du dispositif interactif de la plateforme Top Entrepreneur, Min Ajliki veut sensibiliser, former et accompagner d'ici 2016 plus de 94.000 femmes sur l'ensemble du territoire national marocain.

Plus de détails concernant l'innovation, l'impact social ou la viabilité du projet Min Ajliki ? Retrouvez Min Ajliki sur Changemakers.com
 

4 partenaires dynamiques pour une nouvelle approche du développement économique

L'Association des femmes chefs d'entreprise (AFEM) est une association indépendante créée en 2000 afin d’offrir aux femmes chefs d’entreprises un cadre leur permettant de contribuer à l’essor de l’économie nationale, par une plus grande implication dans le débat économique et social. Avec près de 300 femmes dirigeant des sociétés morales, elle peut compter sur un réseau national et international fort et influent. Elle dispose également d’incubateurs pour accueillir les femmes créatrices d’entreprises.

L'Agence Nationale de Promotion de l'Emploi et des Compétences (ANAPEC) : l'ANAPEC est l'entité gouvernementale ayant pour mission d'apporter l'appui nécessaire aux porteurs de projets d'entreprise, en l'occurrence féminins. L'Agence se répartit sur l'ensemble du territoire marocain. Le projet Min Ajliki vise à soutenir et à développer les mécanismes déjà mis en place par l'ANAPEC à travers l'appui à la Division Auto Emploi (DAE) qui est également chargée de l'accompagnement et de l'appui à la création des Très Petite Entreprise (TPE).

Le Département de la Formation professionnelle (DFP) : le DFP assure une mission générale consistant à élaborer la politique du gouvernement en matière de formation professionnelle. Le DFP développe un partenariat avec l'AFEM pour la création du Centre de Formation A de Casablanca

Al AMANA Microfinances est une association à but non lucratif ayant pour missions la contribution au développement économique et social au Maroc par le levier de l’inclusion financière. Elle est leader de la microfinance au Maroc, elle des services financiers aux personnes ayant une activité génératrice de revenus ou aux micro-entreprises et aux ménages ne trouvant pas satisfaction à leurs besoins financiers auprès du système financier classique. Apportant également  un appui financier aux petites structures ayant des difficultés d’accès au système classique, elle est très active dans les milieux où il y a plus de précarité et de vulnérabilité, notamment dans le milieu rural. Elle dispose en outre du meilleur taux de bénéficiaires féminines au Maroc.