Vous êtes ici

Programme 2015-2017 entre Wallonie-Bruxelles et la République Démocratique du Congo (RDC)

La délégation congolaise à Bruxelles - cliquer pour agrandir
La délégation congolaise à Bruxelles (c) J. Van Belle - WBI
Le programme de coopération entre Wallonie-Bruxelles et la République Démocratique du Congo pour 2015-2017 a été signé ce 22 octobre 2014. Il porte sur l'agriculture, la culture, l'éducation, la formation professionnelle et la gouvernance.

Christian Carette, Inspecteur général à Wallonie-Bruxelles International (WBI) et Albert-Raphaël Mondonga-O-Batobandelye, Secrétaire général à la Coopération internationale du Ministère congolais des Affaires étrangères, Coopération et Francophonie, ont signé le 22 octobre 2014 le nouveau Programme triennal de coopération 2015-2017 entre la République Démocratique du Congo, la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Wallonie et la COCOF.
 
Lors de l’ouverture la réunion de travail (Commission mixte), les deux Chefs de délégation ont voulu souligner la dynamique du partenariat, qui a permis une évaluation très positive du programme précédent et l’élaboration de ce nouveau programme.
 
Une vingtaine de projets ont dès lors été retenus et ce, dans les quatre secteurs prioritaires :

  • L’éducation et la formation professionnelle, notamment à la faveur du Centre de documentation de l’Enseignement supérieur, universitaire et de la recherche de Kinshasa (CEDESURK) et de l'Initiative francophone pour la formation à distance des maîtres (IFADEM).
  • L’agro-alimentaire et le développement économique au bénéfice, entre autres, du Centre agronomique et vétérinaire tropical de Kinshasa (CAVTK) mais aussi de la production et de l’exportation du café et du renforcement des micro-entrepreneurs au Kivu, de l’amélioration de la production, de la sécurité alimentaire et du revenu de l’agriculture familiale dans le Bas-Congo et le Katanga. Ces programmes seront menés en étroite synergie avec l’APEFE qui œuvre dans les mêmes domaines et dans les mêmes aires géographiques.
  • La culture, principalement avec l’ambition de soutenir la consolidation d’institutions de formation ainsi que des structures de création et de diffusion culturelles.
  • La gouvernance, au travers du soutien à des initiatives de la société civile en faveur du débat démocratique au sein du processus électoral à venir. Les populations féminines et jeunes seront au cœur de ces initiatives.

 
La Commission Communautaire Française de la Région de Bruxelles-Capitale (COCOF) interviendra également dans l’appui à l’intégration socio-économique des femmes et dans le secteur de l’éducation.
 
Le Ministre de l’Agriculture, Pêche, Elevage et Développement durable de la Province du Katanga a participé, comme observateur, aux travaux de la Commission mixte permanente.