Vous êtes ici

Réflexion croisée sur le bilatéral et le multilatéral en Suisse

Fabienne Reuter, Déléguée générale Wallonie-Bruxelles à Genève - cliquer pour agrandir
Fabienne Reuter, Déléguée générale Wallonie-Bruxelles à Genève (c) DGWBGenève
La Genève internationale, creuset des OI, ONG, OING, véritable plaque tournante du monde diplomatique, est au cœur des débats multilatéraux sur les sujets le plus fondamentaux pour l’avenir de l’Homme, de notre société et de notre planète.

Parallèlement, Lausanne est une ville d’excellence scientifique et technologique grâce à ses Hautes Ecoles, université et Ecole Polytechnique Fédérale.
 
Pour mener à bien sa mission de promotion des intérêts et des talents de la Wallonie et de la FWB, le travail au niveau bilatéral et au niveau multilatéral de la DGWB à Genève doivent se nourrir l’un l’autre. Particulièrement en cette période de crise aigüe du multilatéralisme, qui doit nous amener à le rendre plus familier et plus efficace et opérationnel au bénéfice de tous les acteurs ! Dans cette perspective, la Déléguée Générale Wallonie-Bruxelles à Genève, Fabienne Reuter, et l’ALS Suisse basé à Lausanne ont lancé un cycle de conférences de haut niveau portant sur des thématiques de réflexion communes entre le bilatéral et le multilatéral, la nécessité de croiser les regards et de partager les savoirs. 
 
La première conférence a eu lieu le mercredi 11 décembre 2019 et était consacrée au thème de l’éducation et du numérique. Présentant un panel de haut niveau, croisant OI, université, centre de formation, startup, et  modérée par le RP de l’OIF, elle s’est soldée par un vif succès avec la participation d’une septantaine d’ambassadeurs, diplomates, fonctionnaires internationaux, directeurs, mais aussi professeurs et scientifiques. Les nombreuses synergies identifiées serviront de leviers pour une série d’initiatives qui seront impulsées en 2020 afin de positionner la Fédération Wallonie-Bruxelles et la Wallonie à l’interface entre le monde multilatéral et le monde bilatéral.