Vous êtes ici

Rencontre virtuelle entre la Wallonie et l’EFDS sur les technologies plasma appliquées aux surfaces

 - cliquer pour agrandir
La Wallonie compte des expertises de pointe dans le secteur des technologies de surface. A l’initiative de l’ALS Allemagne, un webinaire a été organisé ce 23 juin avec le partenaire allemand EFDS - European Society of Thin Films.

La Wallonie compte des expertises de pointe dans le secteur des technologies de surface et plus précisément les technologies plasma et l’implantation ionique. A l’initiative de l’ALS Allemagne, un webinaire a été organisé ce 23 juin avec le partenaire allemand EFDS - European Society of Thin Films pour pouvoir échanger les bonnes pratiques et identifier des opportunités de collaborations sur des thématiques R&D où la Wallonie et l’Allemagne expriment des besoins complémentaires.
 
Ce 23 juin, ils étaient plus de 28 participants connectés, dont AGC Glass, Arceo, ICS et Ionics du côté wallon. Après une brève introduction de Pascale Delcomminette, l’Administratrice générale de WBI et de Katrin Ferse (EFDS), les experts allemands et wallons ont pu présenter leurs idées de projets.
 
Cet événement fait suite à la 16ème édition de la Conférence internationale sur l’ingénierie des surfaces liées aux technologies plasma (PSE), organisée par la Commission mixte européenne pour les technologies plasma et l’implantation ionique pour les technologie de surface (EFDS), qui s’est tenue à Garmisch-Partenkirchen, en Allemagne, du 17 au 21 septembre 2018.
 
La Wallonie avait été mise à l’honneur lors de cette Conférence grâce notamment au déplacement de Pascale Delcomminette et il y a eu une véritable volonté des parties de faire un événement retour en Wallonie.
 
La mission de retour devait avoir lieu du 23 au 26 juin en Wallonie mais la rencontre a dû être reportée à cause de la crise sanitaire.
 
En attendant cette mission qui se tiendra probablement en 2021, l’EFDS a tenu à rencontrer les wallons afin de consolider les suivis des projets établis en 2018,  en axant ce premier webinaire sur les défis techniques rencontrés par les industriels sur cette thématique. Outre les présentations d’ARCEO, AGC Glass, IONICS et ICS, les participants ont pu en connaître davantage sur les challenges des industries allemandes en prenant connaissance des expertises de Aurion Anlagentechnik GmbH, FHR Anlagenbau GmbH, Robeko GmbH & Co. KG, VTD Vakuumtechnik Dresden GmbH.
 
Les opérateurs ont ensuite pu prendre connaissance des opportunités de financement et des opportunités plus large qu’offrent l’écosystème en Wallonie via les présentations du NCP-Wallonie et du pôle MECATECH.
 
L’ensemble des échanges s’est réalisé dans le cadre d’une démarche d’innovation ouverte : les acteurs de recherche ont ainsi eu l’opportunité de poser les bases de nouveaux partenariats technologiques : citons MATERIA NOVA, CRM GROUP, UNIVERSITE DE NAMUR, UNIVERSITE DE MONS, ainsi que le Fraunhofer Institute for Machine Tools and Forming Technology IWU, Fraunhofer Institute for Organic Electronics, Electron Beam and Plasma Technology FEP, Fraunhofer Institute for Surface Engineering and Thin Films IST, Laser Zentrum Hannover LZH, et la TU Darmstadt, Zentrum für Konstruktionswerkstoffe.
 
La démarche collaborative est en route et les prochaines étapes avant l’événement « physique » de 2021 seront un second webinaire dédié à la présentation des compétences et des services des acteurs de la recherche, ainsi qu’un événement de maillage à Mainz en octobre prochain. Cette dernière initiative sera soutenue par le NCP-Wallonie, le Pôle MECATECH et le Département R&I de WBI via son Agent de Liaison Scientifique – Allemagne. De quoi assurer le suivi d’autres dossiers de valorisation de projets scientifiques et technologiques en cours dans le domaine de l’énergie (batteries), la bio-économie et/ou les technologies du digital.