Vous êtes ici

Saison 2014-2015 de l'OPRL : festival Guerre(s) et Paix

Affiiche de présentation d'un festival à l'OPRL - cliquer pour agrandir
©OPRL
L'Orchestre Philharmonique Royal de Liège entame son Festival "Guerre(s) et Paix" dès le 25 septembre à Liège et à Bruxelles. Des œuvres musicales porteuses de paix sont proposées au public de Wallonie et de Bruxelles.

Les voix des peuples

Depuis l’aube de l’humanité, la musique accompagne les hommes dans le fracas de la guerre comme dans la paix retrouvée. Elle exhorte au combat ou incite à la réconciliation et cultive l’amitié et l’harmonie entre les peuples.
 
Les chefs-d’oeuvre qui ponctuent le festival "Guerre(s) et Paix" rappellent l’absurdité de la guerre, sa violence débridée (la fracassante planète Mars de Holst, écho au dieu belliqueux du même nom), son pessimisme qui résonne dans le Concerto d’Elgar (1919). Une musique comme la Sinfonietta de Janácek – au coeur du célèbre roman à succès 1Q84 de Haruki Murakami - offre un portrait symbolique de l’homme moderne qui résiste aux sirènes du fascisme.
 
La musique enfin est le moyen idéal de nous faire sentir tous les espoirs de paix et de fraternité, de nous rappeler, comme Schiller le fait dans la 9e Symphonie de Beethoven, que "alle Menschen werden Brüder", tous les hommes sont frères…
 
L’Orchestre Philharmonique Royal de Liège ouvre sa saison "Guerre(s) et Paix"  par un grand week-end de concerts, à Bruxelles (jeudi 25 septembre, Palais des Beaux-Arts) et Liège (du vendredi 26 au dimanche 28 septembre à la Salle Philharmonique). En invités vedettes, le pianiste Menahem Pressler et le Chœur Philharmonique Tchèque de Brno
 
 
L’orchestre " XXL". Immense chef-d’œuvre choral, à l’instar du Requiem de Verdi, la Messe Glagolitique de Janáček (1926) doit son nom à un alphabet slave inventé au Moyen-Âge pour rendre les Écritures Saintes accessibles ; elle exalte la Paix après les horreurs de la Première Guerre mondiale. Rarement donnée en concert, elle est "le clou" du programme que Christian Arming dirige à Bruxelles et Liège, les 25 et 26 septembre, avec les solistes Mélanie Diener, Dagmar Peckova, Domagoj Dorotić et Peter Mikuláš, l’organiste Friedemann Winklhofer et le Chœur Philharmonique Tchèque de Brno.
 
Le Chœur est de Brno aussi aux côtés de l’OPRL pour la version avec chœur de Finlandia de Sibelius, hymne à la liberté d’un peuple encore sous l’oppression russe.
 
Plus d'infos ; Les voix des peuples , Programme 2015
 

Dernière mise à jour

17/09/2014

Service

Musique

Pays

Belgique

Continent

Europe