Vous êtes ici

Un sommet de la Francophonie réussi à Madagascar

 - cliquer pour agrandir
(c) A. Galster - WBI
Le XVIe Sommet de la Francophonie s’est conclu ce 27 novembre, à Madagascar. Le Ministre-Président Rudy Demotte a rappelé que la Francophonie doit être « intransigeante sur le respect des droits humains ».

Plus de 6500 participants, dont 20 chefs d’État et de gouvernement et près de 2500 délégués ont pris part à ce grand rendez-vous, soulignant la place de Madagascar au sein de la communauté des nations.
 
Plusieurs représentants d’organisations partenaires comme l’ONU (Conseil de sécurité et Département des opérations de maintien de la paix, ONU Femmes), l’Union européenne, l’Union africaine et la Banque africaine de développement ont également participé au Sommet.
 
La Déclaration d’Antananarivo rappelle entre autre le lien indissociable entre une croissance partagée et un développement durable et responsable pour assurer la stabilité du monde et de l’espace francophone. Le texte souligne aussi l’importance de mettre les valeurs francophones au service d’une mondialisation plus harmonieuse, et identifie le développement durable et responsable ainsi que l’énergie pour tous comme objectifs prioritaires.
 
Michaëlle Jean, Secrétaire générale de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) tient à souligner le succès de ce sommet malgache: "Le XVIe Sommet de la Francophonie aura permis aux chefs d’États et de gouvernement réunis d’aborder les principaux enjeux politiques, diplomatiques, économiques, sociaux et sécuritaires qui touchent notre espace commun, ainsi que les actions menées par la Francophonie sur toutes ces questions. Mais plus encore, ce Sommet a été l’occasion de mettre en lumière l’engagement citoyen, la créativité économique, le dynamisme et la vitalité de la jeunesse francophone. Le Sommet de Madagascar réaffirme la pertinence et la place centrale qu’occupe notre organisation sur la scène internationale et donne une impulsion à la puissante force de proposition et d’action de la Francophonie."
 
La Secrétaire générale et les chefs d’État et de gouvernement présents au Sommet se sont entre autre réjouis de l’avancée de la Stratégie économique pour la Francophonie avec l'accent mis sur le soutien à l’entrepreneuriat et la création d’emplois. Les questions d’ordre sécuritaire ont également été au centre des discussions, avec une volonté ferme de mise en commun des effectifs pour la protection des populations et des territoires, ainsi que dans la lutte contre le terrorisme et la radicalisation.
 
Outre la Déclaration finale, le Sommet a également procédé à l’adoption de treize résolutions portant sur différentes questions comme par exemple les mariages précoces et forcés, la création d’une entité pour la promotion de l’égalité femme-homme et de l’autonomisation des femmes et des filles, la formation professionnelle et technique, la décentralisation et le développement local, ou encore les investissements dans le secteur de la santé.
 
Enfin, le Sommet de Madagascar marque l’entrée au sein de l’OIF de quatre nouveaux membres. Les chefs d’État et de gouvernement ont approuvé les demandes d’adhésion de la République de Corée, de la République argentine ainsi que celles des gouvernements de l’Ontario et de la Nouvelle Calédonie, portant ainsi à 84 le nombre d’États et gouvernements membres. Ils ont également confirmé la tenue du prochain Sommet de la Francophonie en Arménie en 2018 et en Tunisie en 2020 pour le 50e anniversaire de la Francophonie, dont Habib Bourguiba est l’un des pères fondateurs.
 

L'implication de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Le Ministre-Président Rudy Demotte a pris la parole lors de la cérémonie d'ouverture du sommet, l'occasion pour lui de rappeler l’attachement de la FWB aux valeurs de la Francophonie, tout en exigeant que « La Francophonie , intransigeante sur les valeurs, soit un espace démocratique irréprochable ». La Francophonie se doit d'être "un espace démocratique où prévaut le respect des droits humains ; un espace où l’on promeut une citoyenneté critique et responsable ; un espace de tolérance et d’ouverture à d’autres cultures ; et un espace de progrès partagé, où l’on soutient l’épanouissement individuel, en offrant à toutes et à tous des chances égales d’émancipation sociale".
 
La FWB a par ailleurs joué un rôle important dans le report de la candidature de l’Arabie saoudite comme Etat observateur, candidature qui soulève de nombreuses questions, notamment par rapport à l’adoption, par le Sommet, d’une résolution relative à la création d’une entité au sein de l’OIF pour la promotion de l’égalité femme-homme, des droits et de l’autonomisation des femmes et des filles .
 
La FWB a également pris une part active dans les activités organisées à l’occasion de la journée de la jeunesse sur le thème « La jeunesse au cœur des solutions » (cf. plus bas):

  • prestation de l’artiste belge francophone Joy (slam)
  • inauguration par Rudy Demotte du Salon des jeunes entrepreneurs de l’Océan indien (organisation CONFEJES/FWB) et remise des chèques aux jeunes entrepreneurs ayant bénéficié du Programme de promotion de l’entrepreneuriat jeune (PPEJ) de la CONFEJES pour le lancement de leur microentreprise (programme soutenu substantiellement par la FWB et la Wallonie)
  • présentation des conclusions du NEST’in (pré-accélérateur) co-organisé par la FWB et Creative Wallonia Engine en partenariat avec l’OIF et un opérateur malgache, HABATA, incubateur de startups (participation d’une quarantaine de jeunes porteurs de projets wallons, malgaches, québécois, …)
  • organisation d’un « Marché aux projets » sur le stand du Québec au sein du Village de la Francophonie (co-organisation BIJ et LOJIQ)
  • présence au sein de la délégation de la FWB d’une jeune belge francophone qui a eu l’opportunité de participer à l’ouverture (lecture extrait de la «Déclaration des jeunes ») et aux travaux du Sommet

 
La FWB a aussi pris en charge la conception, la publication et la distribution quotidiennes d’un Journal du Sommet, organe de presse éphémère qui a permis, pendant une semaine, gratuitement, aux délégués mais aussi aux écoliers, aux étudiants, aux clients des hôtels, au personnel du Sommet, entre autres, de découvrir la Francophonie mais aussi l’Etat hôte dans leurs richesses et diversités respectives.
 
Enfin, la FWB a appuyé la réalisation et l’édition par le Ministère des affaires étrangères de Madagascar d’une brochure grand public Francophonie distribuée à l’occasion du Sommet.
 

La jeunesse à l'honneur

À la veille de l’ouverture officielle du Sommet de Madagascar, plus de 200 jeunes sont attendus au Village de la Francophonie, le 25 novembre, à l’occasion d’une journée exceptionnelle entièrement consacrée à la jeunesse.
 
Sous le thème « La jeunesse au coeur des solutions », ce grand rassemblement vise à mettre en lumière l’engagement citoyen et la créativité économique des jeunes de l’espace francophone. Pour l’occasion, le Pavillon de la Francophonie accueille une série d’activités spéciales y compris des ateliers de renforcement des capacités, de réseautage et des sessions d’échanges avec des ministres et chefs de gouvernement membres de l’OIF, ainsi qu’avec la Secrétaire générale de la Francophonie, Mme Michaëlle Jean.
 
Pour la première fois de l’histoire de l’OIF, une vingtaine de jeunes âgés de 18 à 30 ans participent et sont directement associés aux travaux des instances et du Sommet de la Francophonie. Par ailleurs, suite à une vaste consultation et la tenue le mois dernier à Paris d'une conférence internationale de la jeunesse francophone, les jeunes présentent une déclaration aux chefs d'État et de gouvernement lors de la cérémonie d'ouverture du Sommet.

Documents liés

Communiqué de presse sur la Journée JeunesseCommuniqué de presse sur la Journée Jeunesse2016-11-25_communique_journee_jeunesse_sommet_madagascar.pdf
Téléchargement (Taille du fichier: 93.05 Ko | Type de fichier: pdf)
Discours du Ministre-Président Rudy Demotte lors de l'ouverture du sommetDiscours du Ministre-Président Rudy Demotte lors de l'ouverture du sommet2016-11-26_xvi_sommet_francophonie_madagascar_intervention_mp_ouverture.docx
Téléchargement (Taille du fichier: 82.95 Ko | Type de fichier: doc)

Dernière mise à jour

05/12/2016

Service

Francophonie

Pays

Madagascar

Continent

Afrique