Vous êtes ici

Visite de l'écrivain Jean-Pierre Orban au Vietnam

Jean-Pierre Orban avec des étudiants de la Faculté des Lettres de l’Université nationale des Sciences sociales et humaines du Vietnam - © NXBKIMDONG 2016 - cliquer pour agrandir
Jean-Pierre Orban avec des étudiants de la Faculté des Lettres de l’Université nationale des Sciences sociales et humaines du Vietnam - © NXBKIMDONG 2016
L’écrivain francophone belge, Jean-Pierre Orban, lauréat du "Prix du Livre européen 2015" était invité au Vietnam du 20 au 24 février 2016.

Invité au Vietnam par la Délégation de l’Union européenne au Vietnam et la Délégation Wallonie-Bruxelles au Vietnam, le talentueux écrivain, poète, chercheur littéraire belge francophone Jean-Pierre Orban avait l’honneur de représenter la Délégation de l’UE à la "Journée de la poésie vietnamienne" qui a eu lieu le 22 février au Temple de la Littérature (Van Mieu) à Hanoi. Il a écouté non seulement les poèmes de ses confrères vietnamiens mais aussi son propre poème lu en vietnamien, l’a récité soi-même en français devant le grand public vietnamien de 1000 personnes.
 
En marge de cette activité, Jean-Pierre Orban a participé également à une table ronde-poésie "Poésie sur le chemin de la vie" avec ses homologues français André Velter et vietnamien Nguyễn Quang Thiều (animée par le critique littéraire Phạm Xuân Nguyên) le 21 février à l’Espace, 24 Trang Tien, Hanoi. Selon le critique littéraire Phạm Xuân Nguyên "La vie, c’est comme des chemins. Des pas d’homme qui se dirigent vers une destination commune. Dans la vie, les parcours sont tracés par la destinée des uns et des autres. Ils s’entrecroisent, se rapprochent, se divergent, ils font la vie de chacun et de tous. Vivre, c’est marcher sur ses jambes, guidé par son destin. Au cours de la marche, la poésie, la littérature se créent : les hommes ont besoin de compagnons, pour se partager des sensations, des sentiments, des expériences vécues, des leçons tirées de la vie des uns et des autres. Pour Stendhal, un roman est un miroir qu’on promène sur une grande route, reflétant tantôt l'azur des cieux, tantôt la fange des bourbiers au bord du chemin. On peut ajouter : tantôt l’univers infini enfoui dans l’âme de chacun. Ardues sont les routes par lesquelles les hommes parcourent la terre, traversant déserts, marécages, plaines ou hauts-plateaux. Où sont les jeunes filles des légendes dont la mission est d’y semer des fleurs, se demande l’écrivaine suédoise Selma Lagerlof. Ces fleurs sur les chemins de la vie, n’est-ce pas précisément la poésie ?".
 
A cette occasion du Tết, Nouvel An traditionnel vietnamien, Jean-Pierre Orban a pu échanger et réfléchir ensemble avec ses confrères et le public vietnamien sur la littérature et la poésie.
 
Hors ce programme officiel, il a donné encore une conférence-débat avec les professeurs et étudiants de la Faculté des Lettres de l’Université nationale des Sciences sociales et humaines du Vietnam, et également un atelier littéraire avec les jeunes écrivains et scénaristes des Editions Kim Dong, Hanoi.

Dernière mise à jour

24/02/2016

Service

Culture

Pays

Vietnam

Continent

Asie