Vous êtes ici

Impact environnemental sur l'évolution de la biodiversité

Plus les deux endroits sont éloignés et plus la température ou l'humidité varient, plus les espèces d'habitant diffèrent les unes des autres. Des chercheurs de l'Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL), ainsi que des universités de Lausanne et de Grenoble, ont découvert dans quelle mesure l'environnement lui-même, indépendant des distances entre sites, influait sur l'évolution de la composition des espèces dans une zone donnée.
 
Grâce à leur méthode, qui permet de retracer les processus d'évolution passés à l'aide de données sur la biodiversité, les scientifiques ont montré par exemple qu'en Europe, seules quelques espèces de vertébrés à sang froid, tels que les amphibiens et les reptiles, ont su s'adapter aux régions froides et humides. Ainsi, ils sont tous étroitement liés contrairement aux groupes d’espèces à sang chaud (oiseaux et mammifères), qui pourraient s’adapter au froid plus tôt dans l’évolution.
 
Plus d'infos