Vous êtes ici

Les lacs suisses utilisés comme système modèle pour améliorer la reconstruction du paléoclimat

Depuis des années, les scientifiques tentent de déterminer le climat du passé afin de mieux prédire les conditions climatiques futures. Aujourd'hui, la méthodologie de reconstruction du climat, basée sur les fossiles moléculaires microbiens, a connu une avancée décisive.
 
En effet, les restes de bactéries trouvés dans les sédiments lacustres sont importants pour reconstituer les conditions environnementales passées. Les fragments de cellules connus sous le nom de lipides membranaires permettent notamment aux climatologues de déduire les températures historiques. Dans le cadre d'une étude réalisée en coopération avec l'Institut royal des Pays-Bas pour la recherche en mer, l'ETH de Zurich, l'Université des sciences appliquées et de l'art du sud de la Suisse et l'Eawag, des chercheurs de l'Université de Bâle ont analysé des échantillons de sédiments prélevés dans 36 lacs suisses. Leurs résultats, rapportés dans le PNAS, sont applicables aux lacs du monde entier.
 
Plus d'infos