Vous êtes ici

Nouveau traitement potentiel pour le cancer

Des chercheurs de l’Institut Karolinska ont mis en évidence le fait que les cellules saines et cancéreuses utilisaient différents "interrupteurs génétiques" pour réguler l’expression des gènes qui contrôlent la croissance. Chez les souris, le retrait d’une large région régulatrice liée à différents types de tumeurs, a ainsi provoqué une impressionnante résistance à la formation de tumeurs sans toutefois affecter la croissance des cellules saines. Cette découverte, publiée dans la revue eLife, ouvre la voie au développement de nouveaux traitements du cancer qui seraient hautement spécifiques et qui auraient moins d’effets secondaires.

Plus d'infos

Contact : Henri SPRIMONT, Agent de liaison scientifique pour les pays nordiques: h.sprimont@wbi.be