Vous êtes ici

Une nouvelle méthode pour accélérer le développement de nouveaux médicaments

La majorité des molécules se profilant comme des candidats intéressants au développement de médicaments ne sont actives qu’à l’intérieur des cellules du corps. Malheureusement, une méthode générale fiable et rapide afin de déterminer les quantités intracellulaires actives fait, à ce jour, toujours défaut. Cette quantité intracellulaire disponible est affectée par un grand nombre de facteurs,  notamment la tendance à se lier à des composants intracellulaires propre à chaque molécule, qui rendent difficile la prédiction des quantités utiles de principes actifs à administrer et nécessitent régulièrement des corrections a posteriori.
Une étude menée par des chercheurs suédois du SciLifeLab, en collaboration avec GlaxoSmithKline, pourrait déboucher sur une méthode permettant de répondre à cette difficulté et de faciliter le développement ultérieur de médicaments. Cette étude a récemment été publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS).
 
Plus d'infos

Contact : Henri SPRIMONT, Agent de liaison scientifique pour les pays nordiques: h.sprimont@wbi.be