Vous êtes ici

Réforme des conditions d’entrée dans les universités françaises

La loi sur l’orientation et la réussite des étudiants devrait être adoptée par le Sénat en février 2018, apportant ainsi des changements aux conditions d’entrée à l’université.
 
Tout d’abord, les universités pourront choisir les futurs étudiants sur la base des dossiers que les élèves déposeront sur la nouvelle plate-forme Parcoursup. Une commission examinera l’adéquation du futur bachelier aux "attendus" (compétences jugées nécessaires pour y réussir) de chaque licence.
Suite à cet examen, la commission pourra accepter directement l’étudiant, l’orienter vers un parcours de remise à niveau ou le refuser si les capacités d’accueil de l’université sont atteintes. Les "attendus" seront fixés au niveau national mais avec la possibilité d’être adaptées par les universités en fonction de leurs spécificités. 
 
La prochaine table de concertation du gouvernement portera sur l’instauration d’un parcours plus personnalisé de l’enseignement supérieur. Une concertation avec l’ensemble des organisations représentées au CNESER sera mise en place au premier semestre 2018.
 
Plus d'infos

Contact : Giacomo BAMPINI, attaché scientifique à la Délégation générale Wallonie-Bruxelles à Paris : g.bampini@walbru.fr