Vous êtes ici

'SIGNALS': exposition d’art numérique de la Fédération Wallonie-Bruxelles

"What Hat God Wrought" de LAb(au) - cliquer pour agrandir
"What Hat God Wrought" de LAb(au)
Dans le cadre des Festivals Transmediale et Club Transmediale, Wallonie-Bruxelles International et la Délégation générale Wallonie-Bruxelles à Berlin présentent une exposition d’arts numériques à l’Ambassade de Belgique.

English

L’intitulé, "Signals", se réfère à la nature des œuvres présentées, qui expriment chacune un rapport singulier au temps et à la communication. Il se réfère également au  thème « persistence » choisi par Club Transmediale pour son édition 2019.

La Fédération Wallonie-Bruxelles met ainsi à l’honneur 3 artistes de sa scène artistique numérique : LAb(au) - Félix Luque Sánchez - Julien Maire.

LAb[au] est un trio d'artistes constitué de Manuel Abendroth, Els Vermang et Jérôme Decock, établis à Bruxelles et actifs depuis 1996. LAb[au] aborde la question de l’esthétique contemporaine en la confrontant avec la logique algorithmique. Leur œuvre explore des thèmes comme la couleur, la lumière, le son et le mouvement et se caractérise par les notions d'espace, de concept et de processus. La pratique artistique expérimentale et novatrice de LAb[au] est axée sur la recherche fondamentale de la contemporanéité dans l'art. 

Sélection d’expositions : ‘mosaique’ at Kunsthal, Rotterdam / ‘S/N’ : in group exhibition ‘Terminal P’ at La Panacee, Marseille / ‘mosaique 4x4x4 rgb’ : in group exhibition at ACC, Gwangju / ‘S/N’ : in group exhibition ‘Physicality’ at MOMA, New York / 'PixFlow #2’ : in group exhibition ‘noise’ at Biennale di Venezia, Venice [2012] / ‘Chrono.prints’ + ‘f555 prototype + notations’ + ‘Binary Waves notations’ : in group exhibition at Ludwig Forum, Aachen / ‘Binary Waves’ + ‘f552’ : in group exhibtion at Singapore Art Museum.

Prix (selection) [2010] // Honorary Mention - Ars Electronica [2009] // Nominee - Young Belgian Painters Award.

"What Hat God Wrought" (installation) - Le son des télégraphes est très typique et relève aussi du numérique et de la communication. Pour la petite histoire "What Hat God Wrought" est le tout premier message transmis en code morse. C'est également le message qui est transmis quand on démarre l'installation, les "collisions" et l'imperfection d'un signal analogique, altèrent graduellement le contenu de celui-ci. Il y a un peu de bruit et de mots inintelligibles mais surtout de nouveaux mots que l'on peut bien sur entendre mais aussi lire sur la bande imprimée qui sort de chaque télégraphe.

Félix Luque Sánchez (Oviedo 1976) crée des oeuvres audiovisuelles et sculpturales pour lesquelles il utilise des technologies numériques de fabrication, du prototypage électronique et de la programmation. Il a exposé ses oeuvres dans des institutions et festivals tels que Transmédiale (Berlin), Ars Electronica (Linz), iMAL (Bruxelles) et LABoral (Gijón).

"Memory Lane" (vidéos) - "Memory Lane" explore les souvenirs d'enfance de Félix Luque et d'Iñigo Bilbao dans les Asturies (Espagne) à l'aide de techniques de numérisation 3D. Ils numérisent une série de paysages: forêts mortes, plages et rochers. Le résultat est une reproduction extrêmement détaillée de ces lieux, mais en même temps une représentation fantomatique, distante et incomplète, qui devient progressivement une fiction.

"D.W.I" (vidéo) - Cette œuvre rassemble des expériences en tant que stratégies fictives pour générer l'infini.

Julien Maire est un artiste nouveaux médias, diplômé de l'Académie des Beaux-Arts de Metz, auteur d'oeuvres telles que "Exploding Camera", "Low Res Cinema", "Demi-Pas". Il travaille depuis le milieu des années 90 au croisement de plusieurs disciplines comme la performance, l'installation média et le cinéma produisant des oeuvres-performances live, hybrides tant dans les genres que dans les médias, chercheur passionné de la matérialité de l'image en mouvement. Ses installations et performances ont été présentées internationalement et à de nombreuses occasions : Ars Electronica, Digital Art Festival, European Media Art Festival, Film Festival Rotterdam, Sonar, Transmediale, ZKM, ICC (Japan), Empac (New-York)... Julien Maire a été le lauréat du NTAA award (Biennale Update_2) en 2008 et nominé pour le World Technology Award de New York en 2009.

"Composite" (installation) - Cette œuvre développe un procédé qui altère la surface de captation video. Un graveur micrométrique dessine sur des capteurs. En procédant par une altération définitive de la surface sensible du capteur, le graveur numérique implémente de l’immobilité et un infime relief sur la surface numérique de captation. Le graveur poursuit son travail durant la durée de l’exposition, produisant ainsi un nombre considérable de dessins. Aux abords de l’installation, se trouve un dispositif composé de plusieurs écrans disposés à la façon d’un cabinet d’amateur. Une fois reconstitués et connectés, ces capteurs, bien qu’ayant été  définitivement affectés par le procédé, redeviennent des caméras fonctionnelles. Celles-ci, tout en affichant l’image spectrale et immobile des dessins préalablement engravés, filment en outre le spectateur. En injectant de l’immobilité sur la surface de captation, les images obtenues placent de facto le spectateur dans le vif de l’image.

Infos pratiques

Du 2 février au 4 février 2019 - de 12h à 18h

Ambassade de Belgique
Jägerstraße 52-53
10117 Berlin

bus 100 arrêt Unter den Linden/Friedrichstr.
Métro : U6 arrêt Französische Str.