Actualités

Appel à propositions pour la République Démocratique du Congo

(c) Fotolia
(c) Fotolia

Wallonie-Bruxelles International lance un nouvel appel à projets pour le programme de travail 2022-2026. La date limite d’introduction des demandes est fixée au 31 décembre prochain.

La Fédération Wallonie-Bruxelles, la Wallonie et la Commission communautaire française de la Région de Bruxelles-Capitale ont signé le 9 décembre 2002 un Accord de coopération avec la République Démocratique du Congo. Cet accord prévoit la tenue périodique d’une Commission mixte chargée d’élaborer des programmes concrets de coopération. Cette commission est composée de représentants des parties concernées.
 
La prochaine Commission mixte avec la République Démocratique du Congo se tiendra à Kinshasa dans le courant du mois de mars 2022 et déterminera le nouveau programme de coopération 2022 - 2026.
 
Conjointement avec le partenaire congolais et conformément à la philosophie qui préside à cette coopération, quatre axes prioritaires d’interventions ont été identifiés tenant également compte du contexte actuel de lutte contre la propagation du virus Covid-19.
 
Ceux-ci s’inscrivent dans les objectifs poursuivis par les Gouvernements, en particulier le Plan National Stratégique de Développement (PNSD 2019-2022) pour le partenaire congolais, la Déclaration de Politique Régionale et Communautaire des Gouvernements wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles et les Notes de Politique Internationale qui définissent les priorités de la législature 2019-2024 en matière de coopération internationale et le lien avec les Objectifs de développement durable (ODD) de manière générale.
 
Par ailleurs, au niveau de WBI, l’accent sera également mis sur les synergies à mettre en place avec la programmation de l’APEFE, la Francophonie (via le programme IFADEM) et l’AWEX (partenariat d’entreprises), conformément aux souhaits exprimés par les Gouvernements wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles dans leur Déclaration de Politique Régionale et Communautaire.
 

L’axe développement d’activités économiques

Le soutien au développement de structures et à la création d’entreprises, notamment dans le secteur de l’agriculture et de l’élevage incluant également un volet formation et sécurité des filières d’approvisionnement alimentaire.
 

L’axe renforcement des institutions provinciales

Au travers du renforcement des capacités des entités territoriales décentralisées et de partenariats au niveau des provinces wallonnes.
 

L’axe culturel

Outre la poursuite des activités de diffusion/promotion initiées notamment par le Centre Wallonie-Bruxelles de Kinshasa et le Bureau de Lubumbashi et le soutien aux échanges culturels entre artistes de la FWB et de la RDC, un accent spécifique sera mis sur l’accompagnement des industries culturelles émergentes dans les domaines de la musique et du cinéma à se structurer de manière pérenne. Il s’agira prioritairement de répondre au besoin d’accompagnement en management des structures culturelles via des outils innovants tel le coaching en incubation d’entreprises culturelles mais aussi de permettre par le développement des capacités institutionnelles et de formation de renforcer le tissu créateur d’emplois et générateur de revenus.
 

L’axe éducation

  • La formation des enseignants et prioritairement le développement d’une compétence locale dans le domaine du numérique et de la formation à distance.
  • La formation dans le domaine du sport et plus particulièrement le renforcement des capacités des cadres du Ministère du Sport et des fédérations sportives dans le domaine du sport féminin (football et basket) ainsi que l’appui à la gestion et à la pérennisation des infrastructures sportives issues des Jeux de la Francophonie.

 
De façon transversale, à chacun de ces quatre axes stratégiques sectoriels, les priorités suivantes seront appliquées :

  • La promotion des droits humains et égalité des genres
  • Le renforcement des capacités des individus à assurer leur autonomie politique, sociale et économique
  • La valorisation de la femme et des jeunes filles avec une attention particulière sur la situation des femmes en zones rurales (conditions de vie, formation, ...)
  • Le soutien aux initiatives publiques ou privées de décentralisation
  • La prise en compte de l’impact environnemental
  • La recherche de synergies et de partenariats

 
Concernant la concentration géographique du programme de travail, outre les provinces de Kinshasa et de Lubumbashi et du Kongo central, nous serons attentifs aux propositions qui concerneraient d’autres provinces telles les Kivus, où toute l’attention du Gouvernement congolais se porte actuellement.
 
En outre, et prenant en compte les initiatives innovantes mises en place lors de la crise du coronavirus, une virtualisation des activités qui le permettent sera privilégiée.

Candidatures

Si vous souhaitez développer un partenariat dans le cadre de ce programme de travail, vous trouverez ci-joint un formulaire d’appel à propositions.
 
La date limite d’introduction des demandes est fixée au 31 décembre 2021.
 
Sur base, notamment, des avis des experts sollicités à cet effet, la Commission Mixte Permanente se prononcera sur l’opportunité d’inscrire les projets au programme de travail dans les limites des disponibilités budgétaires.
 
Toute information complémentaire peut être obtenue auprès de Madame Anne DECHAMPS, Cheffe du Service Afrique centrale au sein de la Direction de la Coopération bilatérale directe (02/421.86.42 -  a.dechamps@wbi.be).

Annexes       

  • Formulaire d’appel à propositions
  • Eléments d’aide pour compléter le formulaire d’appel à propositions
  • Annexe budgétaire
  • Dispositions générales et financières
Retour