Actualités

En Avignon, les Doms reprennent vie

En ce début juillet 2020, la vie a repris ses droits au Théâtre des Doms. Alain Cofino Gomez et son équipe ont lancé la reprise culturelle avec le Out Festival. Quatre jours pour se réapproprier les lieux, la scène, la culture. Une jolie reprise.

En cette période de déconfinement, le Théâtre des Doms, vitrine de la création de la Fédération Wallonie-Bruxelles en Avignon, a choisi d'offrir aux Avignonnais un week-end pour leur permettre de retrouver les lieux, la scène, les artistes.
 
Alain Cofino Gomez, le directeur, et son équipe ont sélectionné trois petits spectacles qu'ils ont présenté au public pendant quatre jours. Deux spectacles de Wallonie-Bruxelles (Entre-Cordes par la Cie Modo Grosso et une lecture d'un texte de Caroline Lamarche) et un concert par le duo avignonnais Hybride. 
 
Le public a répondu présent, presque les yeux fermés. Dès l'annonce de ce mini festival, les fidèles des Doms se sont rués sur les réservations avant même de savoir de quoi serait composée la programmation. Les quatre jours ont été complets très vite. En effet, au vu des restrictions sanitaires, la jauge était restreinte. Quelque 60 places étaient disponibles, toutes parties comme des petits pains. Et cette fidélité a été récompensée. Chaque soir, les spectateurs sont repartis ravis de la soirée qu'ils venaient de vivre. 
 
Le première partie de soirée était composée du spectacle Entre-Cordes, par la Cie Modo Grosso. A la corde et aux balles, le circassien Alexis Rouvre. Aux cordes de la harpe, la musicienne Déborah Colucci. Un duo complice, un jeu entre la corde et les cordes, une quête de l'équilibre. Une petite forme pleine de poésie, où les deux artistes se cherchent et se répondent dans un jeu constant.
 
Venait ensuite une lecture de texte, Que ce soit de toi que je me souvienne de Caroline Lamarche, par les comédiens Valérie Bauchau et Thierry Hellin. Un texte d'une actualité brûlante, empreint d'une émotion qui nous saisit quand on ne s'y attend pas. Un texte servi par le talent de ces deux comédiens, artistes incontournables des scènes de Wallonie-Bruxelles. 
 
Enfin, le duo avignonnais Hybride clotûrait la soirée par un concert mêlant la harpe classique et le jazz. Du classique jazzifié, du jazz classifié, Mathilde et Fiona mettent leurs talents respectifs au service des morceaux. Ce duo original manie tour à tour l'humour et l'émotion pour un concert surprenant, dont on sort ravis.
 
Bref, ce week-end fût un moment suspendu de poésie, d'humour et d'émotion, tant pour les avignonnais, que pour les artistes et l'équipe des Doms. Une belle réussite!

Dernière mise à jour
07.07.2020 - 14:03
Retour