Actualités

"Dossier Médical Informatisé" dans trois importants centres de réadaptation au Burundi

La digitalisation à l’honneur en réadaptation !

Entre avril et juin 2020, le programme "Appui au Développement de la Médecine Physique et Réadaptation" (PAD-MPR) exécuté entre l’APEFE, le Ministère burundais de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida (MSPLS) et l’ONG burundaise "Conseil pour l’Education et le Développement" (COPED) a appuyé l’introduction du "Dossier Médical Informatisé" (DMI) dans trois centres de réadaptation pour personnes handicapées au Burundi.

  • Le CNAR de Gitega est le plus grand centre de réadaptation public du Burundi. Situé au centre du pays, il a été fondé en 1986 et accueille un grand nombre de personnes handicapées physiques pour des soins de kinésithérapie et des appareils orthopédiques. C’est également un centre de soins des pieds bots varus équins chez les jeunes enfants.
  • Le Centre Akamuri est situé dans le quartier Jabe à Bujumbura. C’est une importante institution de l’église catholique fondée en 1991. Il se spécialise dans l’accueil, la rééducation et la réadaptation des personnes vivant avec une handicap moteur et mental. 
  • L’Institut St Kisito a ouvert ses portes en 1965 près du quartier industriel de Bujumbura. Il offre la scolarisation aux enfants en situation de handicap physique et assure aux enfants et adultes les soins de réadaptation physique (kinésithérapie et appareillage orthopédique)

Ces trois centres sont parmi les plus importants du Burundi. Ils ont souhaité adopter le logiciel "Open Clinic – Médecine Physique-Réadaptation" récemment mis en service au Burundi par l’APEFE et ses partenaires.  
 
Une très belle synergie APEFE-ENABEL : Le logiciel hospitalier global "Open Clinic" a été développé depuis 2014 pour les hôpitaux du Burundi avec l’appui d’Enabel. C’est un outil performant qui permet une amélioration spectaculaire de la gestion des hôpitaux. Le dossier médical informatisé (DMI) unique du patient permet un suivi très rapproché du circuit du patient, des consultations et des soins reçus, de l’administration et de la facturation.  Il permet de conserver efficacement l’information médicale de chaque patient et facilite le suivi des statistiques sanitaires des hôpitaux qui sont transmises chaque mois par internet vers le système national d’information sanitaire (SNIS) du MSPLS.  
 
Un travail réalisé avec les bénéficiaires : Le module "Médecine Physique-Réadaptation" a été intégré en 2018, en synergie avec Enabel, au logiciel "Open Clinic".  Ce travail complexe a demandé une année de développement, dans un esprit de complémentarité étroite entre le bureau belge chargé de développer le logiciel et les équipes de thérapeutes burundais qui ont détaillé exactement la fonctionnalité du logiciel.
 
Un besoin important de formation : A ce jour, le logiciel DMI-MPR a été introduit dans 9 service de kinésithérapie et centres de réadaptation du pays. D’autres centres ont souhaité en bénéficier. Le DMI est consultable et peut être encodé depuis n’importe quel endroit du centre, via le réseau WIFI. Une période de deux à trois semaines est nécessaire pour former le personnel administratif et de gestion ainsi que le personnel soignant à son utilisation. Au total 57 personnes ont été formées dans les trois derniers centres informatisés. Parmi celles-ci on compte 34 femmes.
 
Des séminaires de formation regroupant des représentants de tous les centres sont assurés chaque année pour entretenir et développer les connaissances sur l’utilisation du logiciel. Des visites d’appui technique dans chaque centre sont organisées. 
 
Enfin des statistiques sur les soins de réadaptation ! Outre l’amélioration de la gestion des patients et de leur soins, des informations extraites du logiciel (type de pathologies traitées, cause de la pathologies, âge, sexe, nombre de séances suivies…) sont transmises à la base de données du SNIS. Elles constituent ainsi les premières statistiques médicales relatives aux soins de réadaptation dans l’histoire du Burundi.   
 
Des perspectives pour la recherche en réadaptation en Afrique : Le logiciel offre des perspectives importantes pour des travaux de recherche en réadaptation, particulièrement dans la perspective de la création de l’école Nationale en Kinésithérapie et Réadaptation (ENKR) ouverte en 2019 à l’Institut National de santé Publique de Bujumbura et de la création du Département de Médecine Physique et Réadaptation à la Faculté de Médecine de l’Université du Burundi.  
 
Un logiciel exportable vers d’autres pays d’Afrique : Le logiciel est en "Open Source", il est utilisable gratuitement par tous ceux qui le souhaitent et voudraient l’adapter à leurs besoins. Il est ainsi prévu de le transférer prochainement sur le programme « Développement de la MPR » appuyé par l’APEFE au Burkina Faso.
 
Cette activité du programme de développement de la MPR au Burundi correspond à un souhait important de notre bailleur, la coopération belge, de développer les aspects "digitalisation" à travers toutes les interventions des acteurs belge de la coopération.
 
Le programme d’appui au développement de la Médecine Physique-Réadaptation au Burundi est financé par la Coopération belge.

Dernière mise à jour
10.07.2020 - 08:44
Retour