Actualités

L’APEFE remet du matériel aux entrepreneurs piscicoles du Kongo Central en RDCongo

Le "Programme d’appui à la pisciculture villageoise dans le Kongo Central" a débuté à la fin du mois de juillet l’appui matériel auprès des futurs entrepreneurs qu’il encadre, afin de faciliter le lancement de leurs activités productives.

Alors que la crise sanitaire récente a empêché les actions sur le terrain des conseillers techniques du programme au second trimestre 2020, les candidats entrepreneurs ont profité de cette période creuse pour finaliser les définitions de leurs projets entrepreneuriaux et commencer la production et la commercialisation. C’est ainsi que des alevins pour ensemencer presque 2 hectares d’étangs et 800 kg d’aliment sont sortis de chez les producteurs.
 
À la reprise des activités et afin d’insuffler une dynamique encore plus importante, le programme a alors considéré que le moment était idéal pour fournir à chacun un kit de matériels spécifiques à chaque activité. La distribution a débuté dans les parties ouest et est de la province et se poursuit actuellement dans les zones nord et sud, plus isolées. Les fournisseurs d’alevins et de poissons marchands ont reçu du matériel aratoire et des tuyaux PVC pour creuser de nouveaux étangs et de l’aliment adapté à chaque âge des animaux, alors que les fabricants d’aliment ont été équipés d’une machine mixte moulin/presse et de divers petits matériels pour la production de granulés répondant à un maximum de critères techniques.
 
Tous les destinataires se sont montrés enchantés de cet appui conséquent et s’empressaient de vouloir le mettre en service.
 
L’étape qui suivra sera la dernière ligne droite, qui marquera pour chaque entrepreneur la prise en compte des aspects de gestion et la formalisation de son activité auprès de l’État congolais.
 
Le programme de pisciculture de l’APEFE en République Démocratique du Congo appuie la création ou l’émergence de 50 entreprises spécialisées dans le grossissement de poisson et dans l’appui en intrants. L’objectif est de proposer davantage de poisson frais dans un marché largement déficitaire, alors que la demande est bien présente, et de lever le verrou de la fourniture d’intrants primordiaux à l’essor de l’activité. Car malgré la longue histoire piscicole du pays, le domaine est aujourd’hui concurrencé par les importations de produits aquatiques de faible qualité et à prix compétitifs. Cela reflète la physionomie générale de tous les autres secteurs économiques du pays, caractérisés par un sous-investissement public ou privé. Ces freins empêchent de considérer la pisciculture en tant que source de revenus familiaux, bien que plus rentable que la riziculture, et de proposer aux exploitants des alevins (jeunes poissons) et de l’aliment spécifique dans la zone d’intervention du programme.
 
Le "Programme d’appui à la pisciculture villageoise dans le Kongo Central", est mis en œuvre par l’APEFE en partenariat avec le Secrétariat Général à l’agriculture, sur financement de la Coopération belge au Développement (DGD).
 

Dernière mise à jour
01.10.2020 - 15:33
Retour