Vous êtes ici

Genève: rôle des parlementaires dans la mise en œuvre des recommandations de l’EPU

Genève: rôle des parlementaires dans la mise en œuvre des recommandations de l’EPU - cliquer pour agrandir
Nadia El Yousfi, Députée au Parlement de la FWB et Rapporteure à la Commission des Affaires parlementaires de l’APF a évoqué le rôle et les travaux du Parlement de la FWB à la 42è session du Conseil des droits de l’homme à Genève.

Cette invitation fait suite aux nombreux contacts avec la DGWBG et à une mission du Parlement sur le thème de l’EPU, à Genève en 2018.
 
L’objectif de ce panel était de mettre en avant le rôle des parlementaires dans la mise en oeuvre des recommandations de l’EPU et des ODD. Les panélistes ont évoqué les possibilités qui s’offrent aux parlements et les défis auquels ils sont confrontés dans la mise en œuvre des recommandations de l’EPU, conformément à l’Agenda 2030. La contribution des parlementaires à la protection des droits de l’homme peut avoir un impact considérable. En effet, plus de 50% des recommandations de l’EPU impliquent une action parlementaire.
 
Ce débat a porté sur 3 points principaux:

  • Les bonnes pratiques des parlementaires et des experts sur la mise en œuvre des recommandations de l’EPU au niveau national 
  • Le rôle des parlements dans la réalisation des ODD, en particulier l’objectif 16 ( paix, justice et institutions efficaces) et l’objectif 5 (égalité des genres) 
  • Le rôle des parlements nationaux dans le suivi des recommandations de l’EPU et la participation au mécanisme national de suivi et mise en œuvre des recommandations.

 
La DGWBG se réjouit de l’implication du Parlement de la FWB. Une implication qui va crescendo dans la perspective de l’EPU de la Belgique prévu en 2021.

Dernière mise à jour

02/10/2019

Pays

Suisse

Continent

Europe