Vous êtes ici

Participation de l’APEFE à la Mobile Learning Week organisée par l’UNESCO à Paris

 - cliquer pour agrandir
Du 04 au 08 mars 2019, l'Apefe a participé à la Mobile Learning Week à Paris.

Pascal Montoisy, administrateur de programme de l’APEFE en Haïti, et Marie Jude Valérie Louis, Assistante technique pour le Genre, l’environnement et la Digitalisation de l’APEFE en Haïti, se sont rendus à Paris pour représenter le Programme d’appui à la création d’emploi et revenus durables (PACERD) à la Mobile Learning Week (MLW), organisée par l’UNESCO.
 
Cette année, la Mobile Learning Week a abordé le thème de l’Intelligence artificielle et son lien avec le Développement durable. L’objectif était d’évaluer les opportunités et les menaces liées au développement de l’IA dans l’éducation à travers différentes questions : quel en est le véritable potentiel en éducation dans le cadre d’un développement durable? Quelles solutions peut-elle apporter pratiquement, via des présentations de projets, pour briser les barrières sociales ou géographiques afin de permettre aux groupes les plus vulnérables d’avoir une éducation de qualité ? Quelles sont les stratégies possibles et adaptables aux demandes et besoins qui nous concernent ? Comment aide-t-elle à réduire toutes les discriminations ? Comment la promotion de compétences numériques permet d’intégrer les filles, les handicapés ou toute autre personne marginalisée ?
 
Ces rencontres ont permis de  partager de nombreuses expériences, ainsi que les leçons apprises en matière de numérique en éducation et plus précisément en formation professionnelle. Ces expériences ont abordé les diverses façons dont l’AI peut améliorer la qualité des apprentissages, au niveau des contenus, de la méthodologie, de la forme, des ressources, de l’évaluation et voir comment elle peut transformer le rôle des professeurs en les aidant à mieux comprendre comment se produit l’apprentissage.
 
Les expériences présentées ont permis de saisir aussi de nombreux autres apports tels que l’identification automatique des faiblesses des étudiants, des apports en feedbacks divers, de rendre l’apprentissage par essai erreur moins intimidant mais, surtout admettre que le numérique permet une éducation partout, sur n’importe quoi, et n’importe quand. De nombreux outils déjà créés et produit de l’IA permettent d’améliorer considérablement la qualité de la formation.
 
La participation des responsables du PACERD à la Mobile Learning Week de l’UNESCO à Paris à l’édition précédente leur avait déjà permis de lancer, au sein du programme de formation professionnelle PACERD en Haïti, l’initiative de la TVET Academy. Cette dernière a pour objectif de renforcer les ressources pédagogiques disponibles pour les formateurs des CFP, grâce à des appuis de contenus en ligne mais aussi à commencer à concevoir des cours où l’étudiant est beaucoup plus autonome et peut  se connecter seul à des séquences de formation.
 
Le PACERD souhaite également introduire ces avancées dans la formation mobile où les formateurs ont manifesté leur motivation. La participation à cette nouvelle édition devrait permettre de se nourrir davantage tant au niveau de la réflexion mais aussi d’acquérir de nouveaux outils pratiques afin de renforcer l’utilisation pédagogique des nouvelles techniques au sein du PACERD
 
Pour mémoire, le PACERD a pour but principal de promouvoir la création d’emploi et les revenus durables en appuyant les initiatives privées porteuses d’emplois et en renforçant les capacités humaines et institutionnelles des structures d’encadrement des partenaires du monde du travail et de la formation professionnelle dans les départements géographiques de l’Ouest, du Nord, du Sud, du Sud-Est, de l’Artibonite et du Centre du Pays.
 
Le PACERD est un programme financé par la Coopération Belge au Développement (DGD) et par Wallonie-Bruxelles International (WBI).