Vous êtes ici

Table ronde "Dire la guerre, construire la paix" à Genève

 - cliquer pour agrandir
De gauche à droite : Mme Chloé Jarry, productrice du projet multimédia « The Enemy » de Karim Ben Khalifa; M. Rityh Panh, cinéaste, auteur de « Exile »; Mme Delphine Jenart, directrice adjointe du Mundaneum, de Belgique ; Mme Afrah Nasser, journaliste indépendante et blogueuse; M. Jean-Pol Barras, diplomate, co-fondateur de la Fondation Henri La Fontaine et Mme Debby Cornwall, spécialiste en photographie documentaire conceptuelle.
Dans le cadre de la 34è session du Conseil des droits de l’Homme, la Délégation générale Wallonie-Bruxelles à Genève a organisé, avec divers partenaires, un panel intitulé "Dire la guerre, construire la paix".

Cet événement, qui a eu lieu le 14 mars au Palais des Nations à Genève, a permis de réfléchir au rôle de l’éducation à la paix et aux valeurs de tolérance face aux flux continu d’images de guerre qui font partie de notre quotidien.
 
Le débat s’est centré sur la contribution des arts visuels et de nouveaux médias dans l’éveil des consciences et la création d’un débat public autour de ces images de violence et de leur banalisation.
 
Le débat a été ouvert par Isabelle Gattiker, directrice du Festival du film et forum international sur les droits humains (FIFDH) à Genève, et animé par Delphine Jenart, directrice adjointe du Mundaneum, de Belgique.
 
Le panel était constitué de Mme Kloe Jarry, productrice du projet multimédia "The Enemy" du photojournaliste belge Karim Ben Khalifa; M. Rityh Panh, cinéaste, auteur de "Exile" (Cambodge/France); M. Jean-Pol Barras, diplomate, co-fondateur de la Fondation Henri La Fontaine (Belgique); Mme Afrah Nasser, journaliste indépendante et blogueuse (Yémen), et Mme Debby Cornwall, artiste visuelle et spécialiste en photographie documentaire conceptuelle (USA).

Dernière mise à jour

29/03/2017

Pays

Suisse

Continent

Europe