Vous êtes ici

Transfert de compétences entre Wallonie-Bruxelles et le Bénin grâce à des synergies Apefe/ULB

 - cliquer pour agrandir
(c) Apefe
Le responsable de la Division de la réadaptation médicale du Ministère de la Santé du Bénin a bénéficié d'un stage à l'ULB grâce à une bourse de l'ARES attribuée dans le cadre de synergies entre l'Apefe et l'ULB.

Le responsable de la Division de la réadaptation médicale du Ministère de la Santé du Bénin, Monsieur Corneille Assogba, a bénéficié d’une bourse de l’ARES attribuée dans le cadre d’un projet de synergie entre l’ULB et l’APEFE pour l’intégration de la kinésithérapie dans le système sanitaire béninois. Grâce à cette bourse, il a réalisé un stage en Belgique du 9 juillet au 16 septembre.
 
Les objectifs de ce stage étaient l’élaboration d’outils de collecte de données et le renforcement de ses compétences en statistiques et en utilisation d’outils d’analyse des données d’enquête afin de finaliser le protocole de recherche sur les raisons de la faible utilisation des services de réadaptation par les personnes atteintes de handicaps au Bénin.
 
Pour ce faire, Corneille Assogba a participé aux cours intensifs d’épidémiologie, de statistiques et d’analyses multivariées et d’utilisation de logiciel d’analyses à l’ULB. Ces cours lui ont permis d’acquérir de nouvelles connaissances: « Au cours de cette période, nous avons acquis des connaissances qui nous ont permis au fur et à mesure d’améliorer le protocole de recherche ébauché. »
 
De plus, ces cours lui ont également permis d’améliorer la qualité de ses méthodes de recherche: « La qualité des enseignements reçus nous a permis d’approfondir la méthodologie de recherche et mieux spécifier les techniques de collecte et d’analyse de données appropriées à notre étude. Ainsi, les tests statistiques nécessaires et qui adaptés à nos objectifs de recherche ont pu être fixés. »
 
Lors de la dernière semaine de son séjour, les modalités pratiques de la collecte de données ont été fixées et l’outil de collecte de données a été élaboré et finalisé sous l’encadrement des enseignants de l’ULB concernés par le projet. « Ainsi, des indicateurs à collecter sur le terrain et de la méthodologie retenue, le questionnaire a été élaboré, amendé et validé. » nous explique-t-il.
 
De retour au Bénin, Corneille Assogba doit veiller à mettre ces nouveaux acquis au profit des enquêtes réalisées afin que la collecte et l’analyse des données aboutissent à la rédaction d’articles scientifiques sur les déterminants de la faible utilisation des services de réadaptation pour les personnes atteintes de handicaps au Bénin. Les résultats de cette étude doivent également servir à définir des actions concrètes à mener pour améliorer l’accessibilité (financière, géographique et culturelle) des personnes handicapées aux soins de réadaptation au Bénin. Cette dernière phase du projet se déroulera également sous la supervision des équipes de l’ULB dans le cadre de leur partenariat avec le Ministère de la Santé du Bénin.