Vous êtes ici

Atelier sur l'électromagnétisme haute puissance (HPE)

Après le commutateur, puis le transistor, une autre innovation révolutionne la façon dont nous contrôlons le flux d'électrons à travers un circuit : le dioxyde de vanadium (VO2). Une caractéristique clé de ce composé est qu'il se comporte comme un isolant à température ambiante, mais en tant que conducteur à des températures supérieures à 68 °C.
 
Des chercheurs de l'EPFL ont montré comment ce composé pouvait être utilisé pour créer des fonctions électroniques radiofréquences programmables pour les systèmes de communication aérospatiaux. Ils ont découvert que l'ajout de germanium au film VO2 peut faire monter la température de changement de phase du matériau à plus de 100 ° C et le rendre ainsi utilisable pour de nombreuses applications différentes. Ces découvertes prometteuses devraient inciter à poursuivre les recherches sur les applications du VO2 dans les dispositifs électroniques ultra-puissants.
 
Plus d'infos

Contact : Vassil KOLAROV, Agent de Liaison Scientifique (ALS) pour la Suisse : v.kolarov@wbi.be