Vous êtes ici

Le Canada investit 275 millions de dollars pour soutenir les collaborations scientifiques internationales: des opportunités à saisir pour les chercheurs de Wallonie-Bruxelles!

Annoncé en mars dernier dans le cadre de la présentation du budget fédéral 2018, le gouvernement canadien a lancé les préparatifs pour redynamiser le soutien à la science au Canada en harmonisant, intégrant et coordonnant davantage le travail des trois principaux organismes subventionnaires du pays. Pour rappel, le soutien financier gouvernemental en faveur de la recherche est principalement fourni via les trois conseils subventionnaires suivants : le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) et l’Institut de recherche en santé du Canada (IRSC). Les trois conseils soutiennent plus de 17.000 chercheurs dans l’ensemble du pays.
 
Mesure-phare de cette initiative : la création du nouveau fonds pour "soutenir la recherche internationale et interdisciplinaire qui présente des risques élevés et qui demande des résultats rapides". Doté d’un budget de 275 millions de dollars sur cinq ans (puis 65 millions par année post-2024), ce nouveau fonds sera administré par le CRSH mais impliquera bien les trois conseils subventionnaires fédéraux. Si les contours restent à définir, le nouveau mécanisme de financement sera ouvert aux partenaires non-canadiens pour mener à bien des projets d’envergure internationale. Il s’agit donc d’une opportunité de premier plan pour les chercheurs de Wallonie-Bruxelles afin de développer des projets de recherche avec des partenaires canadiens. Le premier appel à proposition “pilote” est attendu pour novembre 2018.
 
Faisant actuellement l’objet d’une consultation publique de la part du Comité de coordination de la recherche au Canada (CCRC), ce nouveau fonds proposerait deux mécanismes de financement :
 
1. Un Fonds Frontières en recherche
Il soutiendrait les projets de recherche "bottom up" axés sur l’avenir qui présentent des risques élevés, chevauchent plusieurs disciplines et sont liés à des centres d’expertise à l’échelle internationale. Le financement serait ouvert à tous les domaines de recherche. Il comprendrait deux volets :
 
a)  Volet 1 - Projets de validation de principe
Soutien à des projets de validation de principe en offrant un financement pouvant aller jusqu’à un million de dollars sur trois ans. A noter que le financement de partenaires internationaux, sur des fonds canadiens, n’est pas encore validé. Le premier appel pilote (novembre 2018) se ferait dans le cadre de ce volet.
 
b) Volet 2 - Projets de grande envergure
Soutien à des projets de grande envergure qui visent à développer le leadership du Canada dans des domaines de recherche interdisciplinaires de pointe en offrant un financement pouvant aller jusqu’à 20 millions de dollars sur sept ans. Ce second mécanisme serait mis en place conjointement avec des partenaires internationaux, comme pour exemple, des agences de financement nationales européennes. A la différence du volet 1, l’approche se voudrait "top-down" : le conseil fédéral définirait, en accord avec le(s) agences de financement partenaire(s), les sujets d’intérêt commun pour développer des projets collaboratifs. Le premier appel à propositions ne serait pas lancé avant le printemps 2019, avec un début des projets fin 2019 au plus tôt.
 
2. Appels à propositions spéciaux pour faire face aux "défis urgents"
 
Ce second mécanisme se veut souple et flexible afin de répondre à des défis urgents, qu’ils soient environnementaux, socioéconomiques, technologiques ou encore liés à la santé.
Dans ce cadre, le modèle de financement reste à définir mais se veut souple afin d’appuyer des initiatives variant sur le plan de la taille, du coût et de la durée, et ciblerait des défis spécifiques.
 
Soumise à une consultation publique, complétée par une tournée pancanadienne du CCRC à la rencontre de la communauté scientifique canadienne, les mécanismes de financement proposés seront affinés d’ici l’automne, avant le lancement d’un premier appel pilote attendu pour novembre 2018, et le la mise en place complète du nouveau fonds d’ici mi 2019.
 
A noter que ce nouveau fonds viendra compléter les dispositifs de collaborations internationaux existants au sein de chaque organisme subventionnaire fédéral.
 
Plus d'infos
 
Contact : Adrien SELLEZ, Agent de Liaison Scientifique (ALS) pour le Canada : a.sellez@wbi.be