Vous êtes ici

Une découverte sur le fonctionnement de l’ADN peut mener à de nouveaux traitements contre le cancer

Des chercheurs de l’Université de Copenhague ont mis en lumière un phénomène incompris jusqu’à aujourd’hui dans la multiplication cellulaire. Quand les cellules se reproduisent, la double hélice d’ADN se sépare momentanément comme une fermeture éclair qui serait ouverte. On croyait jusqu’à aujourd’hui que les portions d’ADN découplées devaient être très courtes, sans quoi elles signeraient un stress anormal lors de la réplication cellulaire.
 
Les chercheurs danois ont mis en évidence que la réplication cellulaire était un processus beaucoup moins strict qu’on le croyait jusqu’alors. Les cellules survivaient, en effet, facilement au fait qu’un brin d’ADN long soit exposé, à condition que la cellule contienne de nombreuses protéines RPA qui protègent l’information génétique. Si cependant, la multiplication cellulaire était poussée à un rythme qui épuisait les réserves de la cellule en protéines RPA, le code cellulaire de la cellule en multiplication se désagrègerait. Cette découverte ouvre la voie à un nouveau type de traitement contre le cancer.
 
Lien: https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2211124720300929