Vous êtes ici

L'agriculture spatiale grâce à la strigolactone

Avec des éléments nutritifs rares et une gravité faible, entretenir des cultures sur la Lune ou sur d'autres planètes semble inimaginable.
 
Les biologistes des plantes de l'Université de Zurich et de l'Université des sciences appliquées et des arts de Lucerne ont pourtant montré que les hormones de la famille des strigolactones soutiennent la mycorhization, c'est-à-dire la symbiose entre les champignons et les racines des plantes, notamment dans les sols pauvres en éléments nutritifs.
 
En outre, ils ont démontré que les plantes qui sécrétaient des niveaux élevés de strigolactone et les champignons traités avec une hormone synthétique de strigolactone étaient capables de prospérer dans un sol pauvre en nutriments malgré les conditions de microgravité.
 
Les découvertes ci-dessus pourraient ouvrir la voie à la culture réussie dans l’espace des types de plantes actuellement cultivées sur Terre.
 
Plus d'infos