Vous êtes ici

L'inégalité favorise la déforestation en Amérique latine

La déforestation tropicale est un contributeur majeur au changement climatique et à la perte des fonctions des écosystèmes locaux et mondiaux. L'Amérique latine représente une part importante des forêts tropicales restantes, mais affiche également des taux de déforestation bien supérieurs à la moyenne mondiale.

Le principal facteur de déforestation est l’élargissement des frontières agricoles pour répondre aux demandes des marchés internationaux. On suppose depuis longtemps que les déséquilibres de pouvoir et les inégalités économiques jouent un rôle dans les processus qui entraînent la perte de forêts tropicales. Pourtant, les effets des inégalités sur l'environnement restent un sujet de débat scientifique.

Une nouvelle étude réalisée à l'Université de Berne examine pour la première fois les liens spécifiques existant entre différentes formes d'inégalité, l'augmentation de la productivité agricole et l'expansion des terres agricoles au détriment des forêts d'Amérique latine. L'étude montre qu'une plus grande inégalité augmente la déforestation et que moins d'inégalité protège mieux les forêts à long terme.

Pour plus d'informations