Actualités

La paix par la valorisation de la complexité

Le 15 octobre 2013, WBI a initié un atelier sur la résolution des conflits par la valorisation de la diversité. La Bolivie, le Costa Rica, le Burundi, la Nouvelle Zélande, la Macédoine ont fourni des exemples et des solutions.

WBI et le défi de la gestion des conflits

 
Dans le cadre des 30 ans des Relations internationales de Wallonie-Bruxelles, et des Commémorations du Centenaire de la Première Guerre Mondiale, WBI a organisé une matinée de réflexions sur la Paix par la valorisation de la complexité. Introduits par l'Administrateur général, Philippe Suinen, les défis à relever pour le futur de notre monde complexe passent par la solidarité internationale, le dialogue, le respect de l'autre et de sa langue.  Créer une boîte à outils de bonnes pratiques pour un partenariat porteur grâce aux valeurs universelles est une condition indispensable au maitien de la Paix.
 
Les ambassadeurs présents (Bolivie, Costa Rica, Burundi, Macédoine) ont présenté leurs pays, les conditions historiques et politiques de l'existence de leurs minorités, la pratique d'inclusion de celles-ci. Les professeurs d'Université, notamment de la Chaire Unesco en éducation à la paix et en résolution pacifique des conflits (CERFOPAX)  ont fourni un témoignage argumenté de la nécessaire persévérance des négociations. Un journaliste en charge de la politique internationale au sein de la RTBF a proposé une conclusion à l'issue de chacune des interventions. Il a insisté sur la richesse de la réflexion sur la Paix, sur la valorisation de la complexité. Les processus expérimentés témoignent des choix démocratiques, du Droit, de la Bonne Gouvernance, de la reconnaissance de l'identité multiple, du respect des Droits de l'Homme, de la reconnaissance des genres.  Le Dr. Pascal Montoisy - Administrateur de Programme pour l'APEFE fort de ses 14 ans d'expérience en Bolivie a présenté l'importance et l'originalité du système éducatif, l'usage de l'ethnomathématique. 
 

Les pays choisis:  

  • La Bolivie et la richesse de son système éducatif ;
  • Le Costa Rica et son absence d'armée ;
  • Le Burundi et les négociations de paix ;
  • La Nouvelle Zélande et la reconnnaissance de la richesse de la culture maorie, présenté par une déléguée de l'Ambassadeur ;
  • La Macédoine et son souhait d'intégrer l'UE et l'OTAN.

 
L'Administrateur général a rappelé l'utilité et la force des réseaux. Il a appelé au renouvellement de ce type d'événement hors des frontières de Wallonie-Bruxelles.
 

Retour