Actualités

Namur: Ville créative de l'UNESCO

Namur et 48 autres villes vont rejoindre le Réseau des Villes créatives de l’UNESCO dont les membres se sont engagés à placer la culture et la créativité au cœur de leurs politiques, stratégies et plans d’action de développement.

Le Réseau des villes créatives de l'UNESCO (RVCU) a été créé en 2004 pour promouvoir la coopération avec et entre les villes ayant identifié la créativité comme un facteur stratégique du développement urbain durable. Les 295 villes qui forment actuellement ce réseau travaillent ensemble vers un objectif commun : placer la créativité et les industries culturelles au cœur de leur plan de développement au niveau local et coopérer activement au niveau international.
 
Depuis  2012, la Ville de Namur se positionne comme Smart City. Son projet, dans un premier temps,  était essentiellement lié au développement technologique de la ville. Aujourd’hui, les perspectives sont élargies avec comme concept, un véritable modèle de développement urbain, durable qui prône l’innovation par et pour les usagers.
 
Aidé par le fonds européen FEDER, la ville de Namur a pu ainsi lancer neufs projets d’envergure sur la période 2014-2020. Afin de véritablement inclure le citoyen dans son développement numérique, elle a produit un travail de pédagogie et de sensibilisation conséquent.
 
Après le KIKK Festival, festival du numérique et de l’innovation, la ville a ainsi souhaité offrir à son public un lieu innovateur et innovant permanent à travers Le Pavillon, centre d’exposition  perché sur les hauteurs de la Citadelle, installé dans l’ancien bâtiment construit pour l’Exposition universelle de Milan.
 
Ces premiers chantiers développés, la ville a investi dans d’autres projets toujours inclusifs, tel le NID, acronyme de "Namur Intelligente et Durable", un espace ouvert au débat sur l’avenir de Namur et le rôle des villes face aux enjeux actuels et futurs. Le TRAKK, Hub créatif ou encore l’éducation aux arts numériques au sein de l'Institut Royal de Musique et de Pédagogie ou de la Haute Ecole Albert Jacquard, participent également du fort ancrage numérique de la Ville de Namur et de ses habitants.
 
Afin d’augmenter encore son potentiel créatif en matière de développement urbain durable, échanger des savoir-faire et coopérer au niveau international, la Ville de Namur a ainsi très légitimement déposé sa candidature auprès du Réseau des villes créatives de l’UNESCO.
 
Parmi les sept domaines créatifs couverts par ce réseau, la Ville de Namur a logiquement choisi celui du numérique. Elle s’engage à partager auprès d’autres villes membres, ses ressources, ses expériences et ses connaissances sur ce secteur. C’est un engagement à long terme qui suit un processus participatif présenté dans un plan d’action réaliste sur quatre ans, comportant des projets, des initiatives ou des politiques concrets afin d’atteindre les objectifs du Réseau.
 
L’adhésion au Réseau des villes créatives de l'UNESCO est une véritable opportunité d’échanges, de co-constructions de projets fédérateurs, de coopération internationale pour une mise en commun riche d’expériences et d’expertises.
 
Les Villes Créatives de l’UNESCO sont notamment des partenaires clés de l’UNESCO pour la mise en œuvre locale du Programme des Nations Unies de développement durable à l'horizon 2030.
 
 

Dernière mise à jour
16.11.2021 - 16:06
Retour